Un après-pandémie mouvementé

Une période d’incertitude économique, de marchés volatils ou de taux d’intérêt élevés peut limiter votre éventail d’options de placement en vous forçant à resserrer vos finances et à éviter les placements risqués pour protéger vos actifs. Dans un tel contexte, les placements garantis et autres placements sécuritaires deviennent très alléchants.

Cette situation s’est notamment produite en 2022 et en 2023, à la sortie de la pandémie de la COVID-19. Les placements garantis, comme les fonds à intérêt garanti (FIG) et le compte d’épargne à intérêt élevé, sont devenus très populaires. Ces options de placement ont constitué une valeur sûre puisqu’elles sont sans risque et offrent des rendements stables.

En seconde moitié de 2023, certains ont commencé à penser à « l’après-placements garantis ». C’était peut-être votre cas. L’idée de réintégrer progressivement le marché des fonds a germé et, dans certains cas, est même devenue très attrayante.

Les fonds de dividendes se sont alors avérés une option intéressante pour augmenter le potentiel de rendement d’un portefeuille tout en conservant une portion de revenu stable. Jumelés avec des placements garantis, ils constituent un facteur efficace de diversification, primordiale pour obtenir de la stabilité et de la croissance.

À la fin 2023, les marchés ont commencé à se dégourdir et une possible réduction des taux directeurs s’est profilée à l’horizon. Ces conditions économiques représentent une occasion favorable d'envisager les fonds d’obligations et l’investissement par achats périodiques pour diversifier davantage votre portefeuille. Votre conseiller pourrait vous aider à évaluer ces options et à voir si elles pourraient vous convenir.

Zoom sur les fonds d’obligations

Les fonds d’obligations constituent souvent une excellente avenue pour tirer profit des baisses de taux. Ils pourraient vous convenir si vous souhaitez :

Ces fonds peuvent offrir des occasions de gains en capital puisque le prix des titres obligataires est inversement corrélé aux taux d’intérêt. Cela signifie que le rendement des obligations est directement lié aux taux d’intérêt en vigueur : chaque changement de taux fait varier le prix des obligations, lequel a tendance à augmenter lorsque les taux diminuent, et à diminuer lorsque les taux augmentent.

Dans un contexte de ralentissement économique, les gestionnaires de fonds d’obligations peuvent facilement s’adapter à l’évolution des marchés, notamment en allongeant ou en réduisant la durée des obligations. Ils peuvent également améliorer le rendement des fonds en ajoutant aux portefeuilles du risque calculé ou des stratégies de couvertures. Ils peuvent même avoir recours à des produits dérivés pour les aider à soutenir leurs stratégies.

Les fonds d’obligations profitent aussi de la gestion active des portefeuilles qui aident les gestionnaires à surpasser le marché en ciblant les obligations les plus performantes (en se basant sur des tests statistiques et des données historiques).

Notez par ailleurs que si les taux d’intérêt augmentent temporairement, les gestionnaires de fonds d’obligations peuvent toujours accroître activement le rendement de vos placements en investissant périodiquement de nouveaux capitaux dans des titres qui offrent alors de meilleurs revenus d’intérêt.

Achats périodiques : une recette gagnante

Les achats périodiques effectués dans les fonds distincts peuvent vous aider à tirer parti de la volatilité des marchés.

Les achats périodiques par sommes fixes (APSF) vous permettent d’entrer graduellement sur le marché. Investir périodiquement un montant fixe dans les fonds est une excellente façon de réduire le risque lié aux fluctuations des marchés lors de l’achat.

De plus, les achats périodiques diminuent les chances que vous regrettiez d’avoir acheté à un mauvais moment et la peur de vous être trompé. Il est ainsi plus facile d’apprivoiser les effets du cycle des émotions des investisseurs.

Cette approche peut vous permettre de naviguer avec plus d’assurance dans l’univers des fonds distincts tout en augmentant votre potentiel de rendement. Elle peut d’ailleurs être particulièrement bénéfique si vous avez investi une grande proportion de votre épargne dans les FIG ou le CEIE et que vous ne souhaitez pas laisser filer les possibilités offertes par les fonds.

Quelle est la meilleure stratégie de placement pour vous?

Il n’y a pas de réponse universelle. La stratégie idéale pour vous, que ce soit en matière de produits financiers, d’options de placement ou de diversification de votre portefeuille, est celle qui tient compte de vos besoins, de votre situation et de votre profil d’investisseur.

La diversification des placements est toutefois un ingrédient de base important pour que votre rendement global soit moins affecté en périodes de turbulences boursières. Et n’oubliez pas que les marchés sont cycliques et que la clé est de savoir tirer le maximum de chaque occasion.

Discutez-en avec votre conseiller. C’est la personne la mieux placée pour vous guider et vous aider à atteindre le bien-être financier!