Comment vous préparer financièrement à l’arrivée d’un enfant?

schedule
2 mins

Assurez-vous de faire les bons choix et optez pour votre tranquillité d’esprit avant la venue de bébé en préparant d’avance vos finances!

La grossesse est une période qui demande de l’adaptation et beaucoup de préparatifs. Entre le choix du prénom, le magasinage et la décoration de la chambre à coucher, une revue financière est de mise pour vous adapter à votre nouveau mode de vie! En effet, avoir un enfant occasionne des dépenses supplémentaires et, possiblement, une baisse de revenu pendant les congés parentaux.

Voici comment mettre de l’ordre dans vos finances avant l’arrivée de bébé!

1. Connaître les différents types de prestations parentales

Le Régime québécois d’assurance parental (RQAP) offre divers types de congé pour prendre soin de votre nouveau-né : le congé de maternité, le congé de paternité et le congé parental.

Le montant et la durée des prestations que vous pouvez recevoir durant votre congé de maternité dépendent de votre province de résidence et de certains critères! Dès lors, le congé de maternité au Québec et le congé de maternité au Canada (sauf au Québec) ne sont pas les mêmes.

Alors, pour bien préparer l’arrivée de bébé, renseignez-vous auprès du gouvernement provincial afin de valider le montant auquel vous aurez droit pendant votre congé. Vous en aurez besoin pour établir votre budget pour la prochaine année!

Des congés et des prestations supplémentaires!

Bonne nouvelle! Certains employeurs bonifient les congés et les prestations. Vous pourriez aussi avoir droit, selon votre situation et votre lieu de résidence, aux déductions fiscales pour les familles ayant des enfants ou aux prestations de maternité comme les allocations familiales, les prestations d’assurance parentale Assurez-vous d’en tenir compte dans votre planification financière!

2. Établir un budget précis et réaliste

Saviez-vous que bébé occupe environ 20 % du budget familial durant sa première année de vie? Faire un budget pour votre nouvelle réalité est la clé pour chasser le stress et les ennuis financiers, en plus d’atteindre vos objectifs.

Certaines cotisations cessent pendant votre congé de maternité. Vous n’aurez donc plus à payer pour :

  • L’assurance-emploi
  • La RQAP (au Québec)
  • Le régime de pensions du Canada (RPC)
  • Le régime des rentes au Québec (RRQ)

N’ayez crainte; même si les cotisations s’interrompent, il n’y aura aucun impact sur ce que les gouvernements vous donneront à la retraite. Par exemple, le régime de pension de retraite du Canada (RPC) exclut jusqu’à 8 années où votre salaire était plus faible dans son calcul de la composante de base de votre pension.

Comment faire un budget?

C’est plus simple que vous ne le croyez! Suivez ces quelques étapes :

  • Déterminer vos objectifs.
  • Lister et détailler vos revenus.
  • Lister et détailler vos dépenses incluant les sommes à épargner (REER, CELI, etc)
  • Ajuster votre budget chaque mois.
  • Truc de pro : pour ne rien oublier, utilisez notre guide de budget en ligne! Aussi, avant de commencer l’exercice budgétaire, ayez en main tous vos relevés des derniers mois. Plus votre budget est précis, plus il sera représentatif de la réalité!

    Pour y parvenir, faites l’exercice avec vos nouveaux revenus pour l’année à venir. Tenez aussi compte des nouvelles dépenses reliées au besoin de bébé, des nouvelles allocations comme l’allocation canadienne pour enfants (ACE), des nouveaux besoins d’assurance, etc.

    Des trucs pour économiser!

    Vous devez vous serrer la ceinture pour suivre votre budget? Voici quelques astuces pour économiser pour votre futur bébé :

    • Effectuez une liste des produits essentiels pour la première année de vie de bébé. Plusieurs articles superflus sont recommandés par les boutiques spécialisées, mais ne sont pas une nécessité.
    • Créez une liste de naissance pour vos proches afin d’éviter de recevoir des articles superflus ou en double.
    • Effectuez des échanges auprès de votre réseau pour des équipements à courte durée d’utilisation (siège d’appoint, stérilisateur de biberon, chauffe-biberon, etc.).
    • Achetez des vêtements, des équipements, des meubles et des jouets de seconde main. Plusieurs articles ont une courte durée de vie; nul besoin d’acheter tout en neuf.
    • Suivez les promotions pour acheter les incontournables de bébé comme le siège d’auto.

    Et plus encore!

    3. Conserver vos habitudes d’épargne

    Dans un monde idéal, il est suggéré de mettre 10% de vos revenus annuels de côté afin de prévoir l’imprévisible, de réaliser vos objectifs et de planifier votre retraite. Plus vous commencez tôt, plus c’est payant! Avec l’arrivée d’un bébé, il se peut qu’épargner soit plus difficile. Toutefois, tentez de continuer d’épargner, ne serait-ce qu’un petit montant par semaine!

    Bon à savoir : Contribuer à votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est une solution avantageuse, puisque votre argent reste accessible, si besoin il y a..

    Le REEE, une nouvelle possibilité d’épargne

    Avant l’arrivée de bébé, pensez à prévoir une cotisation au régime enregistré d’épargne-études (REEE). Cette solution d’épargne offre un potentiel de rendement intéressant en vertu des généreuses subventions gouvernementales pouvant aller jusqu'à 30% selon votre province de résidence.!Elle permet d’accumuler des sommes en vue de ses études. Offrez à votre enfant la possibilité de réaliser ses rêves! C’est simple : contribuez, accumulez et récoltez!

    Le régime de retraite collectif pendant le congé de maternité?

    Il est possible de cotiser à votre régime de retraite collectif pendant votre congé! Toutefois, comme il s’agit d’un autre montant à prévoir dans votre budget, certains employeurs permettent le rachat ultérieur de vos cotisations, si vous avez choisi de les interrompre temporaiarement..

    Le retour au travail après un congé de maternité

    La première année de vie de votre enfant est sans doute l’une des plus marquantes. Comme le temps passe vite, pensez aux différentes options pour la garde de bébé en prévision du retour au travail. Encore une fois, vous devrez ajuster votre budget à votre nouvelle réalité… Sans oublier de réévaluer vos protections d’assurance!

    4. Revoir vos protections d’assurance

    On dit que les assurances assurent la tranquillité d’esprit… Alors, en prévision de la naissance de votre enfant, vous voudrez sans doute réévaluer vos protections d’assurance, voire en ajouter, pour éliminer un tracas de plus!

    Connaissez-vous quels sont les frais médicaux couverts, puis les franchises et les possibles limitations pendant votre congé parental de vos primes d’assurance? Mieux vaut démystifier le tout pendant la grossesse.

    Peut-être souhaitez-vous vous procurer ou bonifier vos régimes d’assurance vie, d’assurance invalidité et d’assurance maladie grave afin de protéger adéquatement votre famille grandissante? Peut-être voulez-vous changer les bénéficiaires de vos produits d’assurance et d’épargne individuelles et collectives? Communiquez avec nos conseillers en sécurité pour faire les meilleurs choix selon votre réalité!

    Des programmes d’assurance gratuits pour les enfants

    Pourquoi assurer votre bébé en cas d’accidents corporels? Pour vous aider financièrement à prendre soin de votre famille si un tel événement survient. En plus, c’est gratuit!

    Dès lors, connaissez-vous le Programme Poupon, cette assurance gratuite en cas d’accident corporel pour votre bébé de moins d’un an? Elle vous permettra de vous offrir un moment forfaitaire ou couvrir les frais liés à un accident.

    Offert uniquement au Québec, le Programme Bambin est une assurance maladie grave gratuite pour les enfants âgés entre 2 et 5 ans. Comme nul n’est à l’abri d’un diagnostic de maladie grave, cette protection permet de recevoir un montant forfaitaire non imposable pour aider à prendre soin de votre enfant.

    Mettre à jour votre testament

    Pensez à mettre à jour votre testament pour inclure votre bébécomme bénéficiaire de la succession! Du même coup, vous pourrez statuer sur les dispositions à l’égard des soins physiques et financiers de votre nouveau-né s’il est encore mineur lors de votre décès. L’idée est prévenir une malheureuse situation et de protéger l’avenir financier de vos proches!

    Bon à savoir : n’oubliez pas de prendre les dispositions nécessaires afin de payer les frais de scolarité et les montants relatifs aux études de votre enfant en cas de décès!

    Le retour au travail après un congé de maternité

    La première année de vie de votre enfant est sans doute l’une des plus marquantes. Comme le temps passe vite, pensez aux différentes options pour la garde de bébé en prévision du retour au travail. Encore une fois, vous devrez ajuster votre budget à votre nouvelle réalité… Sans oublier de réévaluer vos protections d’assurance!

    handshake

    Besoin de conseils?

    Contactez directement un conseiller en sécurité financière près de chez vous. Grâce à son profil, vous pourrez faire un choix éclairer et opter pour une personne qui vous inspire.

    Avantages de faire affaire avec un conseiller financierarrow_forward

    construction-outlined

    Outils pratiques

    Quel que soit le produit qui vous intéresse, les outils suivants vous donneront un aperçu des sommes à investir, et dont vous pourrez discuter ensuite avec votre conseiller.

    Boussole financièrearrow_forward

    Calculateur de retraitearrow_forward

    Calculateur de Régime d'Épargne Études (REEE)arrow_forward

    Calculateur CELIarrow_forward

    Calculateur REERarrow_forward

    Calculateur de Prêt REERarrow_forward

    Découvrir les actualités économiquesarrow_forward