Changement de pneus : guide pour l’automobiliste québécois

schedule
2 mins

C’est un incontournable deux fois par année… le changement de pneus. En été comme en hiver, il amène toujours son lot de questions. Voici donc quelques réponses définitives aux questions que l’on se pose… beaucoup trop souvent!

1. Comment choisir les meilleurs pneus?

Au Québec, il est habituellement recommandé d’avoir un jeu de pneus d’été ou quatre-saisons, et un jeu de pneus d’hiver. Le pneu d’été est principalement conçu pour les véhicules performants. Le pneu quatre-saisons demeure donc le plus populaire sur la route et il est conçu pour s’adapter aux conditions de conduite de tous les jours. Il ne porte plus toutefois très bien son nom, puisque, désormais, il doit laisser sa place au véritable pneu d’hiver le moment venu.

Le pneu d’hiver affiche le pictogramme « Three Peak Mountain Snowflake » (3PMS) sur son flanc. Il s’agit d’une preuve que le pneu a été testé dans des conditions de neige extrêmes et qu’il surpasse les normes et les exigences de performance de l’industrie. Et c’est ce que la rigueur de l’hiver québécois requiert : un véhicule bien chaussé contre les intempéries!

2. Quand dois-je mettre mes pneus d’hiver au Québec?

Au Québec, nous avons la chance de vivre dans un climat où les saisons sont bien distinctes. Les sportifs de tous genres sont d’ailleurs comblés! Par contre, les conducteurs doivent adapter leur conduite et chausser leurs véhicules de pneus adéquats pour affronter les conditions routières changeantes et glissantes.

Les pneus d’hiver sont conçus pour offrir une meilleure adhérence sur les routes enneigées et glacées, réduisant ainsi les risques d’accident pendant les mois les plus froids. En effet, lorsque la température est inférieure à 7 °C, les pneus d’été et les pneus quatre-saisons commencent à perdre de leur élasticité.

Il existe désormais des pneus quatre-saisons homologués pour l’hiver, mais, là encore, ils sont loin de satisfaire aux recommandations de nombreux spécialistes. Bref, la tenue de route en souffre et la qualité de freinage diminue. À l’inverse, le caoutchouc qui entre dans la fabrication des pneus d’hiver maintient leurs propriétés et leur adhérence jusqu’à une température de -40 °C.

Il est recommandé d’installer vos pneus d’hiver lorsque la température moyenne est inférieure à 7 °C pendant quelques jours consécutifs et généralement vers le 15 octobre, mais bien avant la date limite du 1er décembre. En effet, les pneus d’hiver sont obligatoires au Québec du 1er décembre au 15 mars.

Sur la plupart des routes de la Colombie-Britannique, sauf sur celles du grand Vancouver, la même règle s’applique du 1er octobre au 31 mars et peut être prolongée jusqu’au 30 avril sur certaines routes en raison de tempêtes de neige, notamment en montagne. Il faut dire que dame Nature fait parfois des siennes tôt et tard en saison!

Rappelez-vous finalement que les pneus d’hiver contribuent à la sécurité de tous les usagers de la route. Ils permettent de réduire les accidents et les réclamations d’assurance auto qui leur sont associées.

3. Quand dois-je mettre mes pneus d’été?

Pour les pneus d’été et quatre-saisons, le moment idéal d’en faire l’installation est lorsque la température se stabilise au-dessus de 7°C, généralement vers la mi-avril. À cette période de l’année, de toute façon, les pneus d’été ou quatre-saisons sont alors plus appropriés pour les conditions routières en vigueur. Et, au prix que coûtent de bons pneus d’hiver, on ne souhaite pas les user prématurément non plus.

Toutefois, les conditions printanières peuvent être variables. Attendez quelques semaines après la fin de cette période avant de poser vos pneus d’été ou vos pneus quatre-saisons. Donc, n’accourez pas nécessairement chez le garagiste dès le 16 mars au matin. Le sud du Québec reçoit souvent une tempête de neige au mois d’avril… Mais ne désespérez pas pour autant : la saison du barbecue finit toujours par arriver!

4. Puis-je conserver mes pneus pendant plusieurs années?

Bien difficile de prédire avec précision la durée de vie utile d’un pneu. Plusieurs facteurs interviennent à ce chapitre, dont le kilométrage parcouru, année après année. Certains principes de base peuvent toutefois vous servir de guide. Par exemple, les marques majeures des fabricants bien connus sont plus durables que les pneus importés de Chine. Ces derniers sont moins chers, mais doivent parfois être remplacés après deux ans d’utilisation.

De façon générale, prévoyez une durée de vie utile de cinq ans, si vos pneus sont bien entretenus (une rotation de vos quatre pneus doit être effectuée à intervalles réguliers) et entreposés adéquatement. Quoi qu’il en soit, la durée prévue maximale d’un pneu est de dix ans. La date de fabrication est d’ailleurs indiquée sur le flanc, par le biais d’un code DOT à quatre chiffres. Les deux premiers chiffres indiquent la semaine de l’année au cours de laquelle les pneus ont été fabriqués, alors que les deux autres chiffres indiquent l’année de fabrication.

S’ils approchent la décennie de bons et fiers services, dites-leur adieu sans trop de regrets. Sinon, c’est l’usure de la semelle du pneu qui fait foi de tout! Il est donc essentiel de faire inspecter vos pneus chaque année et de suivre les recommandations du fabricant pour un remplacement au moment opportun.

5. Comment puis-je moi-même mesurer l’usure d’un pneu?

La loi stipule que la profondeur de la semelle des pneus doit être d’un minimum de 2/32 pouces (soit l’équivalent de 1,6 mm), mais plusieurs considèrent qu’il est préférable de les remplacer sous les 6/32 pouces (4,76 mm). Idéalement, en hiver, la bande de roulement d’un pneu doit être au-delà de cette mesure.

Deux moyens rapides peuvent vous permettre de mesurer l’usure d’un pneu. Le premier, c’est le traditionnel truc de la pièce de 25 cents. Insérez le caribou dans les rainures du pneu, nez vers le bas. Si le nez du caribou n’est pas visible, bonne nouvelle : la bande de roulement est alors d’au moins 6/32 pouces. À l’inverse, si le nez du caribou est visible, c’est qu’il est temps de changer vos pneus.

Pour obtenir une lecture plus précise, procurez-vous une jauge de profondeur. L’outil ne coûte que quelques dollars et vous offrira rapidement une lecture numérique. Reprenez la même lecture à différents endroits sur le pneu pour en valider l’usure moyenne. Chose certaine, vous voilà spécialiste du changement de pneus saisonnier.

work-outline

Besoin de conseils?

Que votre véhicule soit acheté ou soit loué, nos experts sauront vous conseiller sur les meilleures protections d’assurance auto qui correspondent à vos besoins.

Obtenir une soumission