Congé sabbatique : pour ou contre?

schedule
2 mins

Prendre une année sabbatique est une grosse décision. Pesez bien le pour et le contre avant de vous lancer.

Les avantages

Vous avez décidé de vous lancer officiellement et de réfléchir sérieusement quant à la possibilité de prendre une année sabbatique? Vous avez probablement déjà un projet en tête :

  • Acquérir de nouvelles compétences : après des années sur le marché du travail, vous ressentez peut-être le besoin de faire le point sur votre carrière et vos objectifs. Profitez de votre congé pour apprendre une nouvelle langue, retourner aux études ou essayer un emploi dans un autre domaine.
  • Réaliser un projet qui vous tient à cœur : vous avez des projets que vous n’avez jamais eu l’occasion de réaliser? C’est le moment d’écrire ce livre qui dort dans vos tiroirs, de faire le tour du monde, de rénover votre maison, de faire du bénévolat, de démarrer votre entreprise...
  • Vous occuper de vos enfants : vous aurez plus de temps à consacrer à votre famille. Vous pourrez ainsi tisser des liens plus serrés et profiter de moments précieux avec vos enfants.
  • Vous reposer : une pause bien méritée après des années sur le marché du travail. Tout le monde peut tirer profit d’un arrêt, qu’il s’agisse d’une semaine de vacances ou d’une période prolongée, afin de relaxer, de profiter de la vie et de décompresser.

 Des points de réflexion

  • Annonce à l’employeur : soyez bien préparé et démontrez les avantages que votre employeur retirerait à accepter votre demande.
  • Retour au travail : une année sabbatique est souvent un moment de remise en question. Vous aurez sûrement changé, et il est possible qu’au bureau, des choses aient aussi changé en votre absence. Prenez le temps de rencontrer votre employeur avant votre retour pour discuter avec lui des possibilités qui s’offrent à vous.
  • Impacts sur la famille : selon la nature de votre projet, une année sabbatique pourrait avoir des impacts importants sur votre conjoint et vos enfants. Pensez d’abord au plan financier, mais aussi à l’adhésion de votre famille à vos nouveaux objectifs. Par exemple : partir à l’étranger, périodes d’études, déménagement, etc.
  • Épargne : règle générale, vous ne recevrez pas de salaire durant votre congé sabbatique. Vous devrez donc épargner une part assez importante de votre salaire les années précédant votre congé. Par exemple, en mettant de côté 20 % de votre salaire durant 4 ans, vous pourrez prendre votre congé à 80 % de votre salaire. Cela demandera forcément un ajustement et des sacrifices.

Également à considérer

  • Assurez-vous d’avoir les moyens financiers de prendre un tel congé. Discutez avec un conseiller en sécurité financière, au besoin, pour établir un plan d’action.
  • Si vous avez besoin de repos et de passer du temps avec votre famille, des vacances prolongées de plusieurs semaines répondraient peut-être mieux à vos besoins. Évaluez bien ce qui vous motive à prendre un congé aussi long.
  • Une année sabbatique pourrait réduire temporairement certains avantages sociaux, comme l’assurance collective, et affecter la reconnaissance de vos années de services si vous participez au régime de retraite de votre employeur. Informez-vous avant de vous lancer!

Alors, pour ou contre?

L’important est de bien réfléchir et de bien se préparer. Bien planifié, un congé sabbatique peut être une expérience très enrichissante. Si vos finances et vos responsabilités vous le permettent et que votre employeur l’autorise, foncez. Vous pourrez vous développer en tant que personne, acquérir de nouvelles compétences et refaire le plein d’énergie, ce qui représente aussi un avantage pour votre employeur!

handshake

Besoin de conseils?

Nos conseillers en sécurité financière peuvent vous guider dans des produits d’assurance vie avantageux et adaptés à tout état de santé.

Avantages de faire affaire avec un conseiller financierarrow_forward