Un survol du marché automobile 2024

La flambée du coût des véhicules semble se stabiliser en 2024. Si le contexte d’achat s’améliore, certaines notions demeurent par ailleurs incontournables, quelle que soit la conjoncture. Quoi vérifier avant d’acheter ou de louer une auto? Quel budget y consacrer? Comment y voir clair dans les options de financement? Sur ces questions, nos experts ont les deux mains sur le volant. Faites un bout de chemin avec eux!

Ashleay : Bienvenue au balado À vos intérêts! de iA Groupe financier. Mon nom est Ashleay et cette semaine, Sébastien et moi discutons avec notre collègue Luc Tremblay, directeur régional des ventes pour le secteur du Québec de notre filiale iA Financement auto. Notre objectif aujourd’hui : apprendre à mieux naviguer sur la route du financement automobile. Alors bonjour, Luc, bonjour Sébastien!

Luc : Bonjour.

Sébastien : Salut Luc! C'est le fun de te voir ici pour parler d'automobile. On ne parlera pas de « chars ». On va parler de l'industrie de la vente d'automobiles. Puis dans les dernières années, pendant la pandémie, sortie de pandémie aussi, on parlait beaucoup des taux d'intérêt qui ont augmenté, les stocks d'autos dans les cours qui avaient diminué… Donc, où en sommes-nous en ce moment sur l'état de l'industrie automobile?

Luc : En 2024, on voit une progression au niveau de l'arrivée des différents stocks des fabricants pour avoir plus de volume de véhicules disponibles pour le consommateur. Parce que pendant la pandémie, il y a eu réellement une contraction des stocks, puis il y avait moins de choix, puis le consommateur ne pouvait pas s'asseoir exactement dans le véhicule qu'il désirait. On a vu aussi avec l'augmentation des taux d'intérêt, du fait que ça augmentait, ça faisait une pression sur le paiement. Puis à ce niveau-là, des fois, ça jouait dans le budget du consommateur.

Sébastien : Puis les concessionnaires, dans le moment, leur modèle d'affaires, est-ce qu'il va bien?

Luc : Oui, ça va très bien. Les concessionnaires automobiles, c'est de bons marchands automobiles, comme on dit. Pendant la pandémie, ils ont quand même fait de belles transactions, autant dans la vente directement au consommateur qu’entre eux, dans le gros.

Sébastien : OK. Puis en 2024, est-ce que c'est redevenu un bon moment pour acheter une voiture?

Luc : Oui, 2024, on voit qu'il y a des incitatifs des fabricants qui recommencent. On donne des avantages au consommateur, des rabais de taux, des montants d'argent offerts pour réduire la mensualité. On voit aussi qu'il y a une pression en baisse sur le prix des véhicules. On dit qu'ils sont plus disponibles. Le consommateur a plus de sélection, plus de choix. Puis il va pouvoir faire une belle sélection de véhicules automobiles.

Ashleay : Puis y a-t-il quelque chose qu'on devrait savoir avant de chercher à financer un véhicule? Par exemple, comment est-ce qu'on peut savoir quelles mensualités on peut se permettre?

Luc : Assurément, il y a deux façons. Tu peux regarder ton budget puis voir comment tu vas être capable de calculer ton budget. On recommande fortement que le consommateur regarde ce qu'il fait comme argent, puis qu'il alloue environ 10 à 15 % de ce montant-là pour établir une mensualité pour se payer une automobile.

Ashleay : Puis ça, ce n’est pas juste l’auto.

Luc : C'est sûr et certain qu’il ne faut pas oublier que tu as les frais d'assurance, l'entretien, les pneus, etc. Les vidanges d'huile, tout ce qui est relié au coût de l'automobile.

Sébastien : Puis les voitures électriques il y a des façons différentes d'anticiper les coûts d'entretien. Est-ce que c'est si différent que ça, l'entretien d'un véhicule électrique?

Luc : Il ne faut pas oublier que le véhicule automobile électrique a des coûts d'entretien. Ça va peut-être plus au niveau des freins, mais pour ce qui est du restant, pour ce qui est des vidanges d'huile et ainsi de suite, on n'en parle pas. Mais en tant que tel, la grosse économie que tu vas avoir, c’est ton carburant, ce qui est consommé en essence versus en électricité. Le coût, au Québec, on est avantagés parce que c'est réellement plus bas.

Sébastien : OK.

Ashleay : Puis si la mensualité qu’on a présentement est trop élevée, y a-t-il des moyens de la réduire?

Luc : Assurément, c’est sûr, de vérifier si tu es déjà dans ton contrat ou avant ton contrat. Le conseil que je donne, c’est quand tu vas faire ton magasinage, regarde les différentes conditions. Donc, souvent, il y a une recommandation, c’est peut-être de se faire préqualifier, à savoir tu es bon pour combien pour ton paiement par mois, puis ton montant finançable global. Puis regarder aussi ton financement : si tu le fais sur une période qui est courte ou longue. Puis c'est sûr que ça a un impact sur ton paiement mensuel. Puis il ne faut pas oublier qu’il y a le taux d'intérêt. Si ton crédit est bon ou si ton crédit est moins bon, ça va impacter ta mensualité.

Ashleay : Puis penses-tu qu'on peut encore négocier le prix d'une auto? Il me semble que dans le temps, entre guillemets, on pouvait. Là…

Luc : Oui, tu as encore des opportunités parce qu'il faut que tu regardes les incitatifs. Qu'est-ce qui est disponible sur le marché? Est-ce qu'il y a une promotion? On va dire 0 %, ou on donne un rabais ou différentes façons de regarder pour pouvoir équilibrer ton montant que tu veux financer.

Ashleay : Oui.

Luc : Assurément, j'ai oublié de mentionner que dans ton processus d'achat, pour régler ton paiement, pour en avoir un plus bas, tu peux aussi mettre une mise de fonds.

Ashleay : Oui!

Sébastien : Oui, puis, avant la pandémie, disons, acheter une voiture usagée, souvent ça valait la peine. Pendant la pandémie, vu que les autos étaient moins disponibles dans les cours, on voyait des fois que les prix des autos d'occasion étaient pratiquement les mêmes que les autos neuves. Maintenant, où en est-on?

Luc : Actuellement, ce qu'on a vu, c'est que ça commence à se rééquilibrer. Les prix reviennent un peu plus à la normale, il y a plus de disponibilité. Puis on a vu dans les derniers mois que les concessionnaires, oui, ils avaient acheté des véhicules à haut prix, mais ils ont réussi à liquider les stocks qu’ils ont trop payés. Puis là, maintenant, on voit réellement qu'il y a une baisse qui se produit sur le marché au niveau des coûts des véhicules automobiles. Quand on va aux encans, on regarde ça, ça redevient plus normal.

Sébastien : OK.

Ashleay : Puis est-ce qu'on devrait faire – j'imagine que oui – un tour du marché dans le fond pour voir ce qu'il y a de disponible un peu partout?

Luc : Bien, moi, c'est un de mes passe-temps. Je regarde sur les différents réseaux sociaux pour voir les prix des véhicules, combien ils se vendent, les valeurs... Est-ce que le kilométrage a une importance? La couleur, les options… Assurément qu'un bon consommateur va se renseigner. C'est le même principe que quand on fait du magasinage pour nous autres.

Sébastien : Puis un élément qui peut faire une grosse différence quand on achète un véhicule, c'est notre cote de crédit au moment où on l'achète. Ça, ça ne change pas?

Luc : Absolument. C'est très important, parce que ça va déterminer réellement ton paiement que tu vas avoir.

Sébastien : Le taux d'intérêt qui est en fonction de ça.

Luc : Exactement, parce que la cote de crédit, plus elle est haute, plus tu as un bon crédit, moins tu es à risque, ce qui fait que ton taux d'intérêt va être plus bas, contrairement à quelqu'un qui a un crédit qui est un petit peu plus affecté, qui a eu des accidents, qui va être plus à risque. Ça fait que son taux d'intérêt va être plus élevé.

Sébastien : Donc un score de crédit…  Un : où est-ce qu'on peut aller pour connaître son propre score? Puis deux : qu'est-ce qu'un bon et un mauvais score?

Luc : Actuellement, au Canada, il y a deux entités qui existent pour pouvoir avoir accès au score de crédit. C'est Equifax, puis il y a TransUnion. Donc les deux, c'est deux plateformes qui permettent d'obtenir ta cote de crédit. Pour ce qui est de valider ta cote, tu peux communiquer avec eux autres, ils vont pouvoir te la donner gratuitement. Aussi, tu as une autre façon : si tu es en période de magasinage pour ton automobile, tu peux rentrer dans une concession automobile, puis tu peux te faire préqualifier. Lui, il va te donner exactement ta notation ou tout simplement ton taux d'intérêt qui va t'indiquer où tu es.

Sébastien : OK. Mais il y a moyen de l'avoir plus facilement que ça avec son institution financière, aussi?

Luc : Absolument. Dans les dernières années, on a vu plus fréquemment des plateformes des institutions financières où tu as accès à ta cote de crédit. Tu vas avoir une petite section, mettons tes placements et ainsi de suite, puis là, tu vas avoir accès à « ma cote de crédit. » Ça, c'est disponible sur certaines institutions financières.

Sébastien : Oui, puis on peut voir l'évolution dans le temps aussi. Du moins, des services que j'utilise, on peut voir l'évolution. Puis une bonne cote versus une mauvaise cote, on parle de quel niveau environ?

Luc : Au Canada, la meilleure cote c'est 900, puis la plus basse va être 300. Ça fait que ça te permet d'avoir une idée. 900 étant le plus haut, donc tu vas avoir accès à des taux de crédit plus bas, des taux d'intérêt plus bas. Puis ta cote de crédit, vu qu'elle est plus basse, bien c'est l'inverse parce que tu es plus à risque : ton taux d'intérêt va être plus élevé.

Sébastien : Est-ce qu'il y a un seuil qui est important dans tout ça?

Luc : Oui, il y a un pivot. C'est à peu près à 660, donc tu peux passer d'un client « bancaire » à « non bancaire ».

Sébastien : OK. Puis « non bancaire », ça veut dire que tu as une moins bonne qualité de crédit.

Luc : Tu es plus à risque parce que tu as peut-être eu des défauts de paiement dans le passé. Ton assiduité à faire tes paiements était peut-être moins là.

Sébastien : OK.

Ashleay : OK. Puis est-ce qu'on peut obtenir un prêt automobile même si la cote de crédit est faible?

Luc : Oui, oui, absolument. Ça, c'est disponible. Il y a différentes entreprises qui offrent ces services-là via les concessionnaires automobiles. Donc, ce que vous pouvez faire dans ce temps-là, comme je l'ai dit tantôt, vous vous présentez dans une concession automobile. Si vous n'êtes pas sûr, vous faites une demande. Le concessionnaire, ils ont des spécialistes en crédit. Ils vont vous guider, puis ils vont vous indiquer votre cote de crédit ou votre type de crédit.

Sébastien : OK, mettons que quelqu'un écoute, puis il dit : « OK, je n'ai jamais fait ça de ma vie, acheter une auto! » Qu'est-ce qu'on pourrait lui recommander de faire s'il cherche à financer le véhicule?

Luc : Premièrement, s’il cherche à financer son véhicule automobile, ça va être de déterminer son budget. Qu'est-ce qu'il veut avoir comme paiement pour être à l'aise? Deuxièmement, moi je dis qu'il faudrait qu'il regarde quel type de véhicule il veut pour répondre à ses besoins. Puis je l'invite à aller voir un concessionnaire aussi pour voir la disponibilité qu'il y a, soit autant dans le véhicule neuf que dans le véhicule usagé.

Sébastien : Puis la préapprobation peut aider aussi dans le processus quand c'est la première fois qu'on fait ça?

Luc : C'est sûr qu'avec la préapprobation, le consommateur va savoir exactement sa mensualité. De cette façon-là, quand il va magasiner, il va pouvoir aussi avoir son montant global finançable. Ça fait qu'il sait dans quoi il va pouvoir s'asseoir principalement.

Ashleay : OK. Puis là, peut-être une petite dernière question avant de terminer : le modèle de distribution directe à la Tesla, si on veut, est-ce que ça pourrait devenir la norme dans l'industrie?

Luc : Actuellement, il y a déjà des fabricants qui ont commencé à copier un peu le modèle de Tesla. Les autres fabricants sont à l'étude, présentement, de la vente directe avec le consommateur. La chose qui peut être avantageuse pour le consommateur, c'est que c'est un prix qui va être fixé, puis partout on va avoir le même prix. C'est le prix unique qui va aider le consommateur à ce niveau-là. Par la suite, les autres entités, réellement, c'est à l'étude. C'est mitigé, mais ça s'en vient.

Sébastien : Il y a un avantage pour les entreprises, pour les fabricants automobiles, de vraiment contrôler de A à Z le processus, puis de te vendre directement le véhicule. Mais au point de vue légal, je pense que tout n'est pas clair sur la façon dont on fait ça…

Luc : Absolument. Au Québec, on a tout le temps une bonne habitude de rendre les choses un petit peu plus… techniques, mais il y a encore des choses, il y a des évolutions qui vont arriver éventuellement. Je crois que ça va pouvoir permettre de faire ça.

Ashleay : Bien, c'est super. C'est ce qui conclut notre balado aujourd'hui. Merci à vous deux d'avoir été avec nous. On espère que vous avez apprécié et que si vous êtes un futur acquéreur, vous aurez appris quelques conseils pour votre premier achat et ça se déroulera sans souci. Pour tous les autres, nous souhaitons que vous en sachiez maintenant un petit peu davantage sur le financement auto et on vous donne rendez-vous la semaine prochaine. Vous avez aimé cet épisode et vous aimeriez en apprendre davantage sur l'actualité économique? Abonnez-vous à notre balado À vos intérêts! disponible sur toutes les plateformes. Vous pouvez aussi visiter la page Actualités économiques sur ia.ca et nous suivre sur les réseaux sociaux.

À propos

Sébastien possède près de 20 ans d’expérience dans les secteurs privé et public. En plus de son rôle de stratège en chef et d’économiste sénior, il est également gestionnaire de portefeuilles chez iA Gestion mondiale d’actifs et membre du comité d’allocation d’actifs de la société. Ces fonctions lui permettent d’exprimer sa passion pour les chiffres, les mots et la communication. Sébastien agit en tant que porte-parole de iA Groupe financier et conférencier invité sur les questions qui touchent l’économie et la finance. Avant de se joindre à iA en 2013, il a occupé divers postes dans le secteur de l’économie à l’Autorité des marchés financiers, chez Desjardins et au ministère des Finances du Québec. Sébastien est titulaire d’une maîtrise et d’un doctorat en économie de l’Université Laval et détient le titre de CFA.

Sébastien Mc Mahon et Luc Tremblay

Ce balado ne doit pas être copié ou reproduit. Les opinions exprimées dans ce balado reposent sur les conditions actuelles de marché et peuvent changer sans préavis. Elles ne visent nullement à fournir des conseils en matière de placement. Les prévisions données dans ce balado ne sont pas des garanties de rendement. Elles impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Bien que ces hypothèses nous paraissent raisonnables, il n’y a aucune assurance qu’elles se confirment.

Cours des actions

2024-04-22 13:00 HAE
  • ^TSX 21 871,96 $ 0,00 $
  • $CADUSD 0,73 $ 0,00 $

Vous êtes abonné

Dans quelques instants, vous recevrez la dernière édition de l'Infolettre iA à l'adresse

Suivez l’économie chaque semaine avec notre infolettre.

J’accepte de recevoir des courriels ou d’autres messages électroniques de iA Groupe financier à propos de ses produits et services.

Vous êtes abonné

Dans quelques instants, vous recevrez la dernière édition de l'Infolettre iA à l'adresse

Une erreur s’est produite. Veuillez essayer de nouveau.