Tout savoir sur le CELIAPP

Notre balado sur le CELIAPP est une mine d'informations financières pour tous ceux qui cherchent à acheter leur première propriété. Découvrez les avantages et les inconvénients de ce compte d'épargne libre d'impôt, ainsi que les astuces et les stratégies pour maximiser son potentiel. Entrez dans le monde de l'achat immobilier en toute confiance grâce aux conseils judicieux de notre invitée.

Ashleay : Bienvenue au balado À vos intérêts! de iA Groupe financier. Mon nom est Ashleay et, cette semaine, on fait le tour du nouveau régime d'épargne CELIAPP avec Kate Langevin, conseillère en sécurité financière chez iA Groupe financier, mais aussi avec Sébastien Mc Mahon, notre stratège en chef et économiste sénior. Alors, bonjour Kate, bonjour Sébastien.

Kate : Bonjour Ashley. Bonjour Sébastien.

Sébastien : Bonjour Kate. Bonjour Ashleay. C'est l’fun, on a de bons invités aujourd'hui avec nous.

Ashleay : Oui, c’est très plaisant! Oui, bien contente de se retrouver aujourd'hui pour ce balado. Alors, on se lance. Donc, au Canada, le logement abordable, c'est devenu une préoccupation majeure, en particulier dans les grandes villes, puis pour les jeunes qui cherchent à s'acheter leur première maison. D'ailleurs, dernièrement, on a fait un balado sur l'immobilier. Plus précisément : est-ce que le Canada est pris avec une bulle immobilière? Alors, on avait répondu à cette question. Vous pouvez ainsi réécouter l'épisode du 25 septembre. Maintenant, bien que l’on ne considère pas nécessairement qu'on est dans une bulle immobilière au Canada, il y a un enjeu d'accès à la propriété chez les jeunes et les non-propriétaires. La croissance démographique provenant de l'immigration a un impact sur l'économie canadienne. Puis ajoutons à cela l'inflation, Sébastien? Comme on le sait, notre pouvoir d'accès à une première propriété peut être impacté. Or, on doit penser au futur et c'est l'une des raisons pourquoi le CELIAPP a été lancé par le gouvernement fédéral.

Sébastien : Tout à fait, Ashleay. Puis, pour en parler aujourd'hui, nous recevons Kate. Ça fait longtemps qu'on se connaît. On a fait un certain nombre d'événements ensemble déjà. Puis je sais, Kate, que tu reçois déjà des questions sur le CELIAPP, donc on s'est dit : « Pourquoi pas t'amener avec nous puis faire le tour des questions les plus importantes? ». Puis, probablement qu'on va avoir des questions aussi, Ashleay et moi , à te poser.

Ashleay : Absolument. Alors Kate, le CELIAPP, ce n’est pas une application mobile pour le CELI, j'imagine?

Kate :

Non, vraiment pas. Le CELIAPP, c'est un compte d'épargne libre d'impôt qui a été conçu pour aider les futurs propriétaires à économiser en vue de l'achat d'une première habitation admissible au Canada.

Ashleay :

Et puis Kate, si tu résumais, mettons le CELI et le CELIAPP, est-ce que tu pourrais les distinguer?

Kate : Oui, avec plaisir. Pour le CELI, c'est un compte d'épargne libre d'impôt. C'est un véhicule de placement où l'on peut investir des sommes et dans lequel le rendement que l'on fait est non imposable. Quant au CELIAPP, c'est un nouveau régime qui a été conçu, comme on l'a dit plus tôt, par le gouvernement fédéral, pour aider les futurs propriétaires à économiser en vue de l'achat d'une première résidence.

Sébastien : Dans les deux types de régimes, il y a une limite qu’on peut déposer par année?

Kate : Oui, très bonne question Sébastien. Pour le CELI régulier, on a le droit en ce moment à 6 500 $ par année et à un cumulatif jusqu'à 88 000 $ en date de 2023. Pour le CELIAPP, cette année, on aura le droit à 8 000 $. Et, bien entendu, cette limite-là se répète pour les cinq prochaines années pour un total de 40 000 $.

Sébastien : Puis mettons qu'on veut s'acheter une maison, qu’on est un jeune couple, puis qu’on dit : « Ok, parfait, le nouveau produit, c'est le CELIAPP, on met de l'argent là-dedans pour acheter une maison bientôt ». Comment ça va se passer au moment où on va utiliser les sommes qui sont dans le CELIAPP?

Kate : Parfait. Lorsqu'on va arriver au moment de l'achat de la maison, on va pouvoir décaisser notre CELIAPP et les rendements que l'on aura faits dans le temps seront aussi libres d'impôt.

Sébastien : Ok. Donc, tout l'argent qu'on a mis là-dedans, les rendements qu'on a faits, on peut les sortir, on peut les utiliser. Puis, quand on avait un REER, qu'on utilisait des sommes pour un RAP, le régime d'accès à propriété, les sommes, il fallait après ça les remettre dans le REER. Pour le CELIAPP, est-ce que c'est la même chose?

Kate : Non, c'est la beauté du CELIAPP. C'est que lorsqu'on pourra retirer les sommes, qui seront bien évidemment à l'abri de l'impôt, on n'aura pas à rembourser ces sommes qu’on aura décaissées, comme on doit le faire maintenant dans le cas du RAP.

Ashleay : Puis, dans le fond, si moi j'ai déjà ma première maison, trop tard, je ne peux pas acheter. Parfait. Elle est en train de hocher la tête gravement.

Kate : Malheureusement, pour les gens qui sont déjà propriétaires, ce programme-là ne sera pas accessible. Bien entendu.

Sébastien : Accès à la propriété donc, c'est pour ta première maison.

Kate : L’achat de ta première propriété.

Sébastien : Mais là, on va tomber dans les détails. Puis si jamais tu n'as pas la réponse, ce n’est pas grave. Mettons que j'ai une maison, que je vends la maison, que je m'en vais en appartement pendant quelques années, puis que je veux acheter une autre maison. Est-ce que je suis disqualifié ou est-ce qu'il y a une période où je peux retourner dans le produit?

Kate : Si vous n’avez pas été propriétaire pendant cinq ans, vous allez pouvoir décaisser votre CELIAPP lorsque vous allez vouloir en reprendre un autre. Par contre, la règle, il faut la vérifier à l'adhésion du contrat.

Sébastien : Ok. Donc, ce sont des questions à poser. Je pourrais ouvrir un CELIAPP aujourd'hui. C'est juste que si ce n’est pas le bon produit pour moi, je ne pourrais pas m'en servir au bon moment.

Kate : Exactement. Ce sera à votre conseiller justement de vous poser les questions pour vous qualifier, pour savoir si ce produit-là est fait pour vous.

Sébastien : Des gens qui nous écoutent puis qui disent : « Ah ça, ça me parle bien ». Parlez avec votre conseiller pour savoir si vous devriez investir là-dedans pour ne pas avoir de mauvaises surprises éventuellement.

Kate : Exactement.

Ashleay : Puis, d'ailleurs, est-ce qu'il y a des règles de conjoints de fait?

Kate : Oui, notre conjoint de fait, il faut faire attention parce qu'il peut venir nous contaminer. C'est un jargon qu'on utilise, les conseillers en sécurité financière. C'est de dire : bon, bien, en ce moment, je suis avec mon conjoint, je m'appelle Sylvie, il s'appelle Yves. Les deux, nous ne sommes pas propriétaires, donc on décide de s'ouvrir un CELIAPP pour faire l'achat d'une résidence, dans, exemple, cinq ans. Malheureusement, dans deux ans, on se sépare. Si je me remets en couple avec quelqu'un qui, lui, a été propriétaire tout récemment ou qui l'est en ce moment, il ne viendra pas me contaminer parce qu'à l'adhésion, je n'avais pas été propriétaire et mon conjoint de fait ne l'était pas, également.

Ashleay : Puis là, juste pour être à 100 % certaine de comprendre, est-ce que ça veut dire qu'on va ouvrir un CELIAPP en couple? Est-ce qu'on va être deux dans ce CELIAPP-là?

Kate : Non, chacun des conjoints aura son propre CELIAPP. Par contre, il y a une règle qui fait en sorte qu'on pourrait contribuer au CELIAPP de notre conjoint en lui versant l'argent et que par la suite, lui, contribue. La provenance des sommes ne sera pas vérifiée.

Ashleay : Ah! d'accord. Et, précédemment, tu as dit que le CELIAPP combine les avantages du REER avec ceux du CELI. Pourquoi?

Kate : Oui. Dans le fond, c'est que le CELIAPP, c'est un compte d'épargne libre d'impôt pour l'achat d'une première propriété. Donc, toutes les sommes à l'intérieur et le rendement ne sont pas imposables. Et lorsqu’on fera un retrait, il sera également non imposable.

Sébastien :Contrairement au REER.

Kate : Contrairement au REER. Si le REER est sorti pour le RAP.

Sébastien : Ok, parfait. Donc un CELI, on met l'argent là-dedans. Puis, si on fait des placements extraordinaires puis qu'on fait 1 million de dollars de rendement, on sort le million de dollars sans payer d'impôt dessus. Dans le cas d’un REER, l'argent qu'on sort est considéré comme un revenu imposable.

Kate : Exactement. Un CELIAPP, c'est une combinaison entre les deux, Sébastien. Dans le sens où le CELIAPP, lorsqu'on va le retirer pour acheter la maison, on n'aura pas besoin de payer l'impôt comme j'ai dit précédemment, et on n'aura pas besoin de le rembourser comme on aurait dû le faire si on avait retiré de nos REER pour le RAP.

Sébastien : Puis l'avantage du REER, qu'on va chercher avec le CELIAPP, c'est que les cotisations qu'on met dans le CELIAPP, elles sont déductibles d'impôt.

Kate : Exactement. Dans le cas du CELIAPP, les cotisations sont déductibles d'impôt et le reçu d'impôt peut être utilisé pour l'année en cours ou des années futures. Et ça, c'est un point qui est vraiment intéressant au niveau du CELIAPP. Parce que si quelqu'un a des revenus beaucoup plus élevés dans les années futures pourrait garder ce reçu d'impôt là pour l’appliquer dans cinq ans, dix ans, quinze ans.

Sébastien : Puis, il y a des stratégies d'optimisation fiscale qui vont venir avec ça?

Kate : Exactement. Qui peuvent être super belles.

Ashleay : Puis, est-ce qu’il y a un âge minimum d'ailleurs pour le CELIAPP?

Kate : Pour le CELIAPP, c'est 18 ans et le CELIAPP a une durée de vie maximum de quinze ans.

Ashleay : Ok, super.

Kate : Si les sommes ne sont pas utilisées, on va devoir soit les décaisser en payant de l'impôt ou on pourrait les transférer à un REER sans perdre notre droit de cotisation REER. Et, par la suite, bien évidemment, lorsqu'elles seront retirées du REER, il y aura de l'impôt à payer.

Sébastien : Ok. Mettons quelqu'un qui est jeune, qui ne sait pas s'il va vouloir s'acheter une maison éventuellement, mais qui veut commencer à épargner tôt, ce n’est pas clair s'il devrait aller directement vers un CELIAPP, un CELI ou un REER. Il faut vraiment se poser la question avant de commencer à investir dans ce projet.

Kate : Exactement. Il y a beaucoup de choses à prendre en considération. Il ne faut pas oublier que dans le cas des REER et des CELI, les sommes doivent être là plus longtemps. Ce n’est pas du court terme. Donc, c'est sûr que pour quelqu'un qui n’est pas sûr de s'acheter une maison, on va poser quelques petites questions avant de l'orienter entre le CELI, le CELIAPP ou le REER.

Ashleay : Puis, est-ce que c'est possible de transférer le CELI vers un CELIAPP?

Kate : Oui, bien évidemment, c'est un bel avantage. Donc, oui, on peut prendre les sommes du CELI accumulées et les verser dans un CELIAPP si c'est quelque chose qui nous intéresse.

Sébastien : Puis une question qu'on entend souvent chez les gens, c’est : « Est-ce que je devrais prendre un CELIAPP ou avoir un REER, puis me prévaloir du RAP? » Est-ce qu'on peut combiner les deux?

Kate : On peut combiner les deux jusqu'au maximum que chaque véhicule de placement nous permet. Avec le CELI, ce qui est intéressant, c'est le 40 000 $ plus le rendement et avec le REER, pour faire un retrait sous forme de RAP, c'est 35 000 $.

Sébastien : Donc, c’est jusqu'à 75 000 $ qu'on peut aller chercher comme liquidités pour l'achat d'une première propriété, si on a investi au maximum dans les deux produits.

Kate : Plus le rendement qui aurait été fait dans le CELI. Donc, ça pourrait être même plus que 75 000 $.

Ashleay : Puis là ‒ on en a parlé un petit peu ‒, mais c'est donc possible de transférer du CELI vers le CELIAPP. Est-ce que c'est la même chose que dans le cas du REER?

Kate : Oui, nous pouvons prendre des cotisations qui ont été versées au REER et les transférer vers le CELIAPP. Le gros avantage de ça, justement, c'est qu'on n'aura pas besoin de rembourser. Si on avait fait notre retrait du REER, pour le RAP, on aurait dû donc rembourser par la suite sur quinze ans. Avec un CELIAPP, on n’aura pas à faire ce remboursement-là. Donc, ça pourrait aider beaucoup de personnes qui ont des budgets un peu plus serrés lorsqu'ils achètent des maisons de ne pas avoir à faire ce remboursement-là, qui s'accumule en plus de toutes les autres dettes à rembourser.

Ashleay : Absolument. Donc, est-ce qu’on y va pour un CELIAPP, un CELI ou un REER?

Kate : Ça, c'est la grande question. Je vous invite à parler à votre conseiller en sécurité financière pour être bien guidé. Mais que ce soit un ou l'autre des placements, c'est toujours important d'en faire.

Ashleay : Excellent! Merci beaucoup, Kate, d'être venue nous éclairer sur le sujet.

Sébastien : Merci. On a appris beaucoup de choses aujourd'hui.

Ashleay : C'était cool. J’ai beaucoup aimé ça.

Sébastien : Oui, moi aussi.

Kate: Merci à vous deux pour l'invitation. Ce fut un réel plaisir. À bientôt. Bonne journée. Au revoir.

Ashleay : Vous avez aimé cet épisode et vous aimeriez en apprendre davantage sur l'actualité économique? Abonnez-vous à notre balado À vos intérêts! disponible sur toutes les plateformes. Vous pouvez aussi visiter la page Actualités économiques sur ia.ca et nous suivre sur les réseaux sociaux.

À propos

Sébastien possède près de 20 ans d’expérience dans les secteurs privé et public. En plus de son rôle de stratège en chef et d’économiste sénior, il est également gestionnaire de portefeuilles chez iA Gestion mondiale d’actifs et membre du comité d’allocation d’actifs de la société. Ces fonctions lui permettent d’exprimer sa passion pour les chiffres, les mots et la communication. Sébastien agit en tant que porte-parole de iA Groupe financier et conférencier invité sur les questions qui touchent l’économie et la finance. Avant de se joindre à iA en 2013, il a occupé divers postes dans le secteur de l’économie à l’Autorité des marchés financiers, chez Desjardins et au ministère des Finances du Québec. Sébastien est titulaire d’une maîtrise et d’un doctorat en économie de l’Université Laval et détient le titre de CFA.

Sébastien Mc Mahon et Kate Langevin

Ce balado ne doit pas être copié ou reproduit. Les opinions exprimées dans ce balado reposent sur les conditions actuelles de marché et peuvent changer sans préavis. Elles ne visent nullement à fournir des conseils en matière de placement. Les prévisions données dans ce balado ne sont pas des garanties de rendement. Elles impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Bien que ces hypothèses nous paraissent raisonnables, il n’y a aucune assurance qu’elles se confirment.

Cours des actions

2024-05-28 08:33 HAE
  • ^TSX 22 298,39 $ -74,99 $
  • $CADUSD 0,73 $ 0,00 $

Vous êtes abonné

Dans quelques instants, vous recevrez la dernière édition de l'Infolettre iA à l'adresse

Suivez l’économie chaque semaine avec notre infolettre.

J’accepte de recevoir des courriels ou d’autres messages électroniques de iA Groupe financier à propos de ses produits et services.

Vous êtes abonné

Dans quelques instants, vous recevrez la dernière édition de l'Infolettre iA à l'adresse

Une erreur s’est produite. Veuillez essayer de nouveau.