Hausse des taux d’intérêt : y a-t-il du positif?

Le sujet de l’heure : les taux d’intérêt. Marges de crédit et taux pour les prêts hypothécaires qui augmentent… le futur peut sembler plus complexe financièrement, mais il y a quand même quelques points positifs qui sont moins évidents à court terme. Notre stratège en chef et économiste sénior Sébastien Mc Mahon partage avec nous les occasions à saisir dans cette période de turbulence.

Ashleay : Bienvenue au balado À vos intérêts! de iA Groupe financier, dans lequel on discute de l'essentiel de l'actualité économique et de ses impacts sur vos finances en moins de dix minutes. Le sujet de l'heure : les taux d'intérêt, marge de crédit et taux pour les prêts hypothécaires qui augmentent. Le futur peut sembler plus complexe financièrement, mais y a-t-il du bon dans les taux d'intérêt qui augmentent? Mon nom est Ashleay. Je suis en compagnie de mon collègue Sébastien Mc Mahon, notre stratège en chef et économiste sénior chez iA Groupe financier. Bonjour Sébastien.

Sébastien : Bonjour Ashleay.

Ashleay : Sébastien peux-tu nous expliquer pourquoi les taux d'intérêt fluctuent dans le temps et ce qui est derrière ces mouvements?

Sébastien : Il y a plusieurs composantes à ta question. Donc, les taux d'intérêt sont principalement influencés par les banques centrales, et puis la politique monétaire. Donc, récemment, depuis le début de l'année 2022, bien sûr tout le monde a entendu parler que la Banque du Canada a augmenté son taux directeur à plusieurs reprises. On a commencé au plancher, près de zéro, au mois d'août et maintenant on est rendu à 2,5 %. Donc l'idée, c'est de resserrer la politique monétaire pour essayer de contenir l'inflation. Donc, ce que les banques centrales font, ça a un impact très important sur les taux d'intérêt. Donc ça, c'est le taux directeur. Ce sont les taux qui sont un petit peu plus courts, qui ont un impact sur votre hypothèque, sur vos marges de crédit. Mais il y a aussi les taux de marché. Donc, ce sont les investisseurs qui achètent et puis qui vendent des obligations, font varier le prix de ces obligations-là, qui a un impact sur les taux d'intérêt. Et dépendamment que les perspectives économiques sont bonnes ou moins bonnes, les taux d'intérêt vont être plus élevés ou ils vont être plus bas. Donc, il y a deux composantes à ça : il y a ce que les banques centrales font en regardant l'économie, puis il y a ce que les investisseurs aussi font en achetant et vendant des obligations dans leur portefeuille.

Donc, on connaît bien les points négatifs liés à une hausse des taux d'intérêt. Comme je le disais, un taux directeur qui augmente, ça veut dire que si vous avez une hypothèque à taux variable, eh bien ça va coûter plus cher d'intérêts à chaque mois, chaque semaine. Et puis, si vous avez une marge de crédit aussi, bien les marges de crédit sont souvent liées à ce qu'on appelle le taux préférentiel, qui est lié à ce que la banque centrale fait. Donc, vous allez payer plus cher sur votre marge de crédit, pour faire simple. Les taux longs, bien les taux avec des maturités de 10 ans, 30 ans, ça a un impact qui est plus fort sur les rendements de votre portefeuille obligataire. Donc, si vous avez votre fonds de pension, vous détenez probablement beaucoup d'obligations dans votre portefeuille. Et puis des taux d'intérêt qui augmentent, ça veut dire que, du moins à court terme, c'est un vent de face pour les rendements de votre portefeuille obligataire.

Ashleay : Mais il y a quand même quelques points positifs qui ne sont pas nécessairement évidents à voir à court terme.

Sébastien : Clairement. Si les banques centrales augmentent les taux directeurs, quand on voit que l'économie peut être en surchauffe, bien il y a une bonne raison à ça. Et la raison, c'est qu'on veut favoriser la stabilité du cycle économique. Par exemple, avant l'arrivée des banques centrales, quand on parle à la fin des années 1800, début des années 1900, les cycles économiques étaient très courts, étaient très volatils. Donc, on avait de la forte croissance avec de l'inflation qui menait à une récession et, après ça, on repartait le cycle. C'était assez imprévisible, puis des cycles économiques, c'était très court. Maintenant, avec les banques centrales qui ont une meilleure, un meilleur doigté, disons, sur leur impact sur le cycle économique, on a des cycles qui sont plus longs. Et puis c'est plus facile pour les entreprises de prévoir ce qui s'en vient, prendre les bonnes décisions. Même chose pour les ménages. Donc, il y a des avantages de stabilité économique qui sont certains. On a aussi des meilleurs rendements futurs sur les obligations quand on regarde plus à long terme, donc à court terme, des taux d'intérêt qui augmentent, ça met un vent de face sur le prix des obligations, mais éventuellement, des taux plus élevés, ça va commencer à favoriser les rendements ‒ portefeuille obligataire. Donc, disons, si on résume ça, c'est qu'à court terme c'est négatif, mais à long terme, c'est positif sur les rendements des obligations. Mais un morceau qui est peut-être important ici, qu'on pourrait mettre un peu plus d'emphase aujourd'hui, c'est qu'on a des meilleurs taux d'intérêt sur les certificats de placement garanti. Donc, par exemple, il y a seulement un an, en août 2021, les taux sur un fonds à intérêt garanti pour un terme de un an, c'était de 0,65 %. Donc, si on voulait placer notre argent de façon sécure pour un an, on avait un rendement de 0,65 seulement. Et puis aujourd'hui, en août 2022, on est rendus à 3,25 %, donc ça devient beaucoup plus attrayant d'investir à court terme. Même chose pour un compte d'épargne à intérêt élevé : l'année dernière, on parlait de 0,4 % et aujourd'hui c'est 2,35 %. Donc il y a du bon pour les investisseurs.

Ashleay : Donc c'est ça, si je comprends bien, il y a des occasions à saisir, même si les marchés sont turbulents ces temps-ci.

Sébastien : Oui, au-delà des récents reculs des marchés, la hausse des taux d'intérêt, ça entraîne un effet positif sur les rendements des fonds à intérêt garanti puis de comptes d’épargne à intérêt élevé. Donc, dans un contexte comme aujourd'hui, ces options-là redeviennent à la mode. Ça offre une sécurité enviable et souvent souhaitée en temps de volatilité boursière. Parce que, par exemple, dans ces produits-là, vous avez un capital qui est garanti à 100 %, vous avez une possibilité de rachat en tout temps, contrairement aux CPG de certaines banques, et, surtout, vous avez aucuns frais de gestion.

Ashleay : Excellent. Et comme je suis généralement prudente avec mes économies, mon conseiller financier m'a parlé d'une façon toute simple d'échelonner mes montants investis pour que j'aie des liquidités à chaque année. Est-ce que tu peux nous parler de cette stratégie?

Sébastien : Oui, c'est ce qu'on appelle « une stratégie d'échelonnement ». Donc, en déposant immédiatement trois tranches de montants, ayant des échéances respectives de un an, deux ans et trois ans, cette stratégie d’échelonnement là nous permet d'anticiper les besoins de liquidités futurs tout en profitant d'un rendement optimal au fil des ans. Donc, disons par exemple que vous avez 60 000 $ à investir. Vous voulez avoir de la liquidité, vous voulez avoir de la sécurité. Donc de dire on va en placer dans un produit garanti sur un an un montant de 20 000 $, une autre tranche de 20 000 $ dans un produit à échéance de deux ans, et puis la dernière tranche de 20 000 $ dans un produit à échéance dans trois ans. Donc, ça fait qu'on a cette espèce de rotation là, et à chaque année, on a de la nouvelle argent qui vient à maturité, puis qu'on peut replacer dans un produit. Si on en a besoin, on peut le prendre, c'est certain. Donc, ça nous permet de bénéficier du mouvement des taux d'intérêt. Donc, pour être clair, ça donne une meilleure gestion du risque lié aux taux d'intérêt. Donc, advenant le cas où les taux de placement chuteraient, seulement une partie du capital serait à risque lors du renouvellement. Puis, à l'inverse, bien dans le cas où les taux augmenteraient, l'échéance courte d'un an, par exemple pourra bénéficier d'un meilleur taux lors de son renouvellement pour un terme de trois ans. Donc, on va être capable de toujours échelonner et de bénéficier des hausses, et puis se protéger des baisses des taux d'intérêt. À long terme, on peut avoir un taux de rendement qui est plus élevé parce que les placements à long terme procurent généralement des taux de rendement qui sont plus élevés que les placements à court terme. Donc, on peut s'attendre à faire un peu plus d'argent sur notre placement à trois ans que celui à un an. Et puis, ça nous donne des liquidités à chaque année. Donc, à chaque année, un montant devient disponible, soit pour réintégrer les marchés. Par exemple, on peut faire des achats périodiques à sommes fixes. On peut prendre plusieurs stratégies; on peut cotiser dans notre REER, dans notre CELI ou simplement le réinvestir avec une stratégie d’échelonnement. Donc, ce qui a à se rappeler ici, c'est : oubliez pas que c'est votre argent. Le meilleur placement que vous pouvez faire, c'est celui qui ne vous empêche pas de dormir. Donc, il y a plusieurs stratégies qui s'offrent à vous pour atteindre vos objectifs financiers.

Ashleay : Absolument. Merci beaucoup Sébastien. Puis c'est bien plaisant de voir qu'il y a quand même du positif dans cette hausse récente des taux d'intérêt. Vous avez aimé cet épisode et vous aimeriez en apprendre davantage sur l'actualité économique? Abonnez-vous à notre balado À vos intérêts! disponible sur toutes les plateformes. Vous pouvez aussi visiter la page Actualités économiques sur ia.ca et nous suivre sur les réseaux sociaux.

À propos

Sébastien Mc Mahon s’est joint à l’équipe économique de iA Groupe financier en janvier 2013. Au cours de sa carrière, M. Mc Mahon a occupé divers postes au sein d’institutions financières de premier plan, notamment au ministère des Finances du Québec et à l’Autorité des marchés financiers.

M. Mc Mahon agit également à titre de vice-président, allocation d'actifs, et gestionnaire de portefeuilles de notre filiale iA Gestion de placements inc. (iAGP), avec des actifs frôlant les 15 milliards de dollars. Enfin, M. Mc Mahon est aussi membre du comité d’allocation d’actifs de la firme.

Sébastien Mc Mahon

Économiste sénior et stratège en chef

Ce balado ne doit pas être copié ou reproduit. Les opinions exprimées dans ce balado reposent sur les conditions actuelles de marché et peuvent changer sans préavis. Elles ne visent nullement à fournir des conseils en matière de placement. Les prévisions données dans ce balado ne sont pas des garanties de rendement. Elles impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Bien que ces hypothèses nous paraissent raisonnables, il n’y a aucune assurance qu’elles se confirment.

Cours des actions

2022-12-05 12:00 HNE
  • ^TSX 20 242,26 $ -243,40 $
  • $CADUSD 0,73 $ 0,00 $

Suivez l’économie chaque semaine avec notre infolettre.

J’accepte de recevoir des courriels ou d’autres messages électroniques de iA Groupe financier à propos de ses produits et services.

Vous êtes abonné

Dans quelques instants, vous recevrez la dernière édition de l'Infolettre iA à l'adresse

Une erreur s’est produite. Veuillez essayer de nouveau.