Fonds distincts versus fonds communs de placement versus fonds négociés en bourse : comment s’y retrouver?

On dit généralement que c’est plus facile d’investir dans les fonds de placement que de se construire à la pièce un portefeuille d’investissements. Ce n’est pas tout le monde qui a le temps ou la capacité de choisir les bons actifs à mettre dans un portefeuille! Quelle est la différence entre tous ces fonds, et comment faire ses devoirs avant d’acheter un fonds de placement? On en discute avec Sébastien Mc Mahon, stratège en chef et économiste sénior chez iA Groupe financier.

Ashleay : Bienvenue aux balados À vos intérêts! de iA Groupe financier, dans lesquels on discute de l'essentiel de l'actualité économique et de ses impacts sur vos finances en moins de dix minutes. Dans ce balado, on aborde les fonds de placement. On dit généralement que c'est plus facile d'investir dans ces derniers que de se construire à la pièce un portefeuille d'investissement. Ce n'est pas tout le monde qui a le temps, ni la capacité de choisir les bons actifs à mettre dans un portefeuille. Mon nom et Ashleay. Je suis en compagnie de mon collègue Sebastien Mc Mahon, notre stratège en chef et économiste sénior chez iA Groupe financier. Bonjour Sébastien.

Sébastien : Bonjour Ashleay.

Ashleay : Alors, les fonds de placement ont beau être populaires, c'est quand même pas toujours facile de s'y retrouver. On va tenter aujourd'hui d'y voir plus clair. Alors, qu'est-ce qu'un fonds de placement?

Sébastien : Bien, un fonds de placement, c’est constitué de sommes qui sont mises en commun par des investisseurs et qui sont gérées pour leur compte par un gestionnaire de fonds. Donc, les sommes sont investies dans divers types de placements, comme des actions, des obligations ou des bons du Trésor, par exemple. Les rendements des fonds se présentent généralement sous la forme d'intérêts qui sont payés aux investisseurs, de dividendes ou de gains en capital pour les détenteurs de parts des fonds. Le rendement dépend des décisions de placement, du succès des stratégies utilisées par le gestionnaire et, bien sûr, de l'évolution des marchés. Un fonds peut notamment avoir comme objectif la croissance des sommes investies à long terme, un revenu de placement régulier ou la préservation du capital, même encore une combinaison de ces objectifs-là. Certains fonds peuvent aussi avoir une vocation particulière, comme celle de soutenir le développement économique ou la création d'emplois.

Ashleay : Et puis, d'autres termes dont on entend souvent parler, ce sont les fonds mutuels, les fonds communs de placement, les fonds distincts, les FNB. Quelle est la différence entre tous ces fonds?

Sébastien : Effectivement, il existe plusieurs types de fonds et ça peut être difficile de s'y retrouver parfois. On va essayer de démêler tout ça. Fonds distincts versus fonds mutuels versus fonds négociés en bourse, donc, comme on le disait tantôt, FNB, les fonds négociés en bourse. On va commencer par les fonds distincts. Un fonds distinct, c'est vendu uniquement par une compagnie d'assurance. Donc, chez iA Groupe financier, on vend beaucoup de fonds distincts. Garantie de capital à échéance et au décès : c'est un des avantages importants d'un fonds distinct. Ça peut être une garantie de 75 % ou de 100 %, soit à l'échéance du contrat ou au décès. Puis ces garanties de capital là peuvent être même revalorisées de une à quatre fois par année, selon le type de contrat. Mais, bien sûr, ça vient avec des coûts supplémentaires. Donc les frais liés à un fonds distinct ont tendance à être plus élevés que ceux d’un autre type de fonds. Il y a quand même aussi d'autres avantages fiscaux et, aussi, pour la succession. Regardez, ça peut être un outil qui est très puissant, mais pour ça, je vous conseille fortement de parler à votre conseiller financier pour en apprendre un peu plus. Du côté des fonds mutuels, c'est le type le plus commun, je vous dirais, de fonds sur le marché. Donc, c'est un fonds qui est vendu et suggéré par un conseiller en placement. Il y a plusieurs types de fonds mutuels. Il y en a qui ont des risques faibles. On peut aller jusqu'à des risques élevés. Le risque dépend des placements dans lesquels le fonds est investi. Donc des fonds d'obligations, des fonds d'actions, des fonds balancés; tous des profils de risque qui vont être différents. Et puis, les titres des fonds communs de placement ne sont pas garantis. Donc, si le marché recule beaucoup, votre capital n'est pas protégé, comme ça pourrait être le cas dans un fonds distinct. La dernière catégorie qu'on va peut-être creuser aujourd'hui : les fonds négociés en bourse, les FNB en français. On entend parler beaucoup de ITF en anglais, donc c'est des fonds négociés en bourse. Ça, c'est des fonds d'investissement dont les titres sont négociés comme des actions en bourse. Donc, les FNB se négocient comme des titres individuels. On peut les acheter, on peut les vendre en temps réel à tout moment de la journée, pendant les heures de cotation, contrairement aux fonds de gestion classiques qui ne sont revalorisés qu'à la clôture de la journée boursière. La majorité des fonds négociés en bourse suivent un indice de référence. Ça veut dire qu'il y a seulement une minorité de FNB qui incorporent la gestion active de la part du gestionnaire de portefeuille, comme on voit typiquement dans les fonds mutuels ou dans les fonds distincts.

Ashleay : Tu as parlé aussi de revalorisation de garantie pour les fonds distincts. Peux-tu nous en dire plus?

Sébastien : Oui, la garantie, ce qui est intéressant ‒ la revalorisation de la garantie ‒, c'est que peu importe les variations de marché, la valeur du capital investi va être protégée et ne peut que progresser. Donc, au moment du décès, par exemple, le montant qui est versé au bénéficiaire, c'est le plus élevé entre la valeur marchande du fonds et la valeur de la garantie après revalorisation. La garantie donne une sécurité aux épargnants sans compromettre la croissance du capital à long terme. Si on fait un exemple : mettons qu'on dit qu'une personne investit 100 000 $ une certaine année, le marché augmente, a des rendements intéressants et éventuellement le fonds ‒ la position de l'investissement dans le fonds ‒ vaut 145 000 $. Donc, si on revalorise la garantie chaque année au cours des premières années, jusqu'à temps qu'on arrive à 145 000 $, on va avoir une valeur garantie de 145 000 $. Si, après ça, on a des années difficiles en bourse, puis la valeur du fonds rechute, et peut retomber jusqu'à 100 000 $, bien s'il y a un décès pour le détenteur du fonds pendant cette période-là, la garantie va faire en sorte que les gens vont avoir un investissement qui va valoir le 145 000 $ de la dernière revalorisation plutôt que le 100 000 $, qui reflète la valeur au marché du fonds.

Ashleay : Excellent. Et comment faire ses devoirs avant d'acheter un fonds de placement?

Sébastien : C'est important de choisir un fonds qui convient à son profil d'investisseur et puis à votre niveau de connaissance des placements. Par exemple, vous êtes peut-être un investisseur qu'on qualifierait de prudent. Donc, si vous êtes prudent, il est important de vous assurer de la sécurité de votre capital. Votre niveau de tolérance à la volatilité est généralement faible, donc vous rechercherez principalement des placements qui offrent un revenu régulier et dans lesquels votre capital sera préservé. Si vous êtes plutôt modéré, vous allez chercher une certaine croissance de votre capital. Votre niveau de tolérance à la volatilité va être modéré, donc vous privilégierez les placements dont les revenus sont relativement stables. Si vous avez un profil plus équilibré, vous allez chercher un équilibre entre le revenu et la croissance de votre capital. Vous avez un peu plus de tolérance au risque. Vous allez miser sur une appréciation de votre capital à moyen et à long termes. Après ça, si vous voulez prendre un peu plus de risques ou si votre horizon de placement est très long, ça vaut la peine de prendre un peu plus de risques. Pour aller chercher une croissance supérieure à la moyenne, vous êtes prêts à tolérer un niveau de risque élevé, donc une volatilité élevée à court terme. Donc, vous allez être un investisseur patient qui ne se laisse pas influencer par les fluctuations de son portefeuille. Donc, des fonds un peu plus agressifs. Et si, à l'extrémité du spectre, les investisseurs audacieux : vous possédez une forte tolérance au risque, les fluctuations des marchés ne vous tracassent pas. Donc, vous recherchez une croissance plus élevée de votre portefeuille, vous êtes prêt à assumer une variation substantielle de la valeur de votre portefeuille d'une année à l'autre, donc dépendamment de tout, de votre profil à travers cette palette-là, votre choix de fonds, qui correspond à vos besoins, va être très important.

Ashleay : Et puis, si les récentes fluctuations de marché ont empêché de dormir, elles nous ont tracassés, est-ce que ça se peut que ce soit parce que le profil de l'investisseur n'était pas tout à fait adéquat?

Sébastien : Tout à fait. Les investisseurs; certains se pensaient audacieux jusqu'à tout dernièrement. Maintenant, avec la volatilité, c'est autre chose. Donc, c'est très important de se regarder dans le miroir avec beaucoup d'honnêteté quand on écrit notre profil d'investisseur. Donc, si les récentes fluctuations de marché vous empêchent de dormir la nuit, il serait très bon de revoir votre profil avec votre conseiller.

Ashleay : Tout à fait. Et d'ailleurs, j'aimerais rappeler à nos auditeurs de ne pas hésiter à réécouter notre balado qui parle du profil d’investisseur, qui est disponible dans notre collection. Et puis, en conclusion, que doit-on retenir quand vient le temps d'investir dans ces fonds?

Sébastien : Premièrement, que quand vient le temps d'investir dans un fonds, que ce soit un fonds commun, un fonds distinct, un fonds négocié en bourse, il est primordial d'en comprendre les principales caractéristiques. Donc, sachez toujours dans quoi vous investissez, comme sachez toujours ce que vous achetez. À cet égard, le document qu'on appelle Aperçu du Fonds est un outil essentiel pour vous aider à prendre des décisions qui sont éclairées. Mais, surtout, toujours le même conseil Ashleay, tu commences à me connaître : parlez-en à votre conseiller financier.

Ashleay : Effectivement. Alors merci Sébastien, et on se retrouve sur un prochain balado. Vous avez aimé cet épisode et vous aimeriez en apprendre davantage sur l'actualité économique? Abonnez-vous à notre balado À vos intérêts! disponible sur toutes les plateformes. Vous pouvez aussi visiter la page Actualités économique sur ia.ca et nous suivre sur les réseaux sociaux.

À propos

Sébastien Mc Mahon s’est joint à l’équipe économique de iA Groupe financier en janvier 2013. Au cours de sa carrière, M. Mc Mahon a occupé divers postes au sein d’institutions financières de premier plan, notamment au ministère des Finances du Québec et à l’Autorité des marchés financiers.

M. Mc Mahon agit également à titre de vice-président, allocation d'actifs, et gestionnaire de portefeuilles de notre filiale iA Gestion de placements inc. (iAGP), avec des actifs frôlant les 15 milliards de dollars. Enfin, M. Mc Mahon est aussi membre du comité d’allocation d’actifs de la firme.

Sébastien Mc Mahon

Économiste sénior et stratège en chef

Ce balado ne doit pas être copié ou reproduit. Les opinions exprimées dans ce balado reposent sur les conditions actuelles de marché et peuvent changer sans préavis. Elles ne visent nullement à fournir des conseils en matière de placement. Les prévisions données dans ce balado ne sont pas des garanties de rendement. Elles impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Bien que ces hypothèses nous paraissent raisonnables, il n’y a aucune assurance qu’elles se confirment.

Cours des actions

2022-12-05 12:00 HNE
  • ^TSX 20 242,26 $ -243,40 $
  • $CADUSD 0,73 $ 0,00 $

Suivez l’économie chaque semaine avec notre infolettre.

J’accepte de recevoir des courriels ou d’autres messages électroniques de iA Groupe financier à propos de ses produits et services.

Vous êtes abonné

Dans quelques instants, vous recevrez la dernière édition de l'Infolettre iA à l'adresse

Une erreur s’est produite. Veuillez essayer de nouveau.