Retour à la salle de presse

L'Industrielle Alliance prend livraison de 444 250 actions additionnelles de Clarington à l'expiration de son offre d'achat

Québec,

Communiqué de presse

L’Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. (" Industrielle Alliance " ou " la société ") a annoncé qu’elle a pris livraison aujourd’hui de 444 250 actions ordinaires additionnelles de Clarington Corporation (" Clarington ") déposées au cours de la période de prolongation de son offre d’achat, qui venait à échéance aujourd’hui. Ces actions additionnelles, ajoutées à celles que l’Industrielle Alliance avait précédemment acquises, portent à 14 534 263 le nombre total d’actions ordinaires de Clarington que possède l’Industrielle Alliance, ce qui représente environ 98,24 % des actions ordinaires émises et en circulation de Clarington. L’Industrielle Alliance ayant acquis plus de 90 % des actions ordinaires de Clarington en vertu de son offre d’achat, elle entend maintenant exercer ses droits relatifs à l’acquisition obligatoire des actions de Clarington dont elle n’est pas encore propriétaire. L’Industrielle Alliance émettra un avis en ce sens, conformément à la loi qui s’applique.

On se souviendra que le 29 décembre 2005 l’Industrielle Alliance avait annoncé qu’elle prolongeait son offre d’achat de 17 h (heure de Toronto) le 28 décembre 2005 à 17 h (heure de Toronto) le 10 janvier 2006 pour les actionnaires qui n’avaient pas encore déposé leurs actions de Clarington. Une partie des actions additionnelles de Clarington déposées au cours de la période de prolongation sera payée par l’Industrielle Alliance par le biais d’un échange d’actions aux actionnaires de Clarington qui ont choisi de recevoir des actions de l’Industrielle Alliance plutôt qu’un montant en argent. Comme la proportion des actions ordinaires de l’Industrielle Alliance demandées en échange de celles de Clarington excède la limite de 25 % du prix d’achat prévue dans les conditions de l’offre d’achat, les actionnaires de Clarington qui ont déposé des actions de Clarington au cours de la période de prolongation recevront 56,99 % des actions ordinaires de l’Industrielle Alliance qu’ils souhaitaient recevoir. 

Le ratio utilisé pour déterminer le nombre d’actions ordinaires de l’Industrielle Alliance à être émises est de 0,5325 action ordinaire de l’Industrielle Alliance pour chaque action ordinaire de Clarington. L’Industrielle Alliance émettra donc 59 134 actions ordinaires de la société dans le cadre de l’échange d’actions. Cette nouvelle émission d’actions de l’Industrielle Alliance portera ainsi à 1 780 119 le nombre total d’actions ordinaires émises jusqu’ici par la société dans le cadre de son offre d’achat. 

Rappelons que l’Industrielle Alliance a l’intention d’utiliser son offre publique de rachat d’actions pour racheter les actions ordinaires de l’Industrielle Alliance émises en vertu de l’échange d’actions, ce qui aura pour effet de minimiser la dilution pour ses propres actionnaires. Ces rachats se feront le plus rapidement possible, jusqu’à concurrence de la limite de 2 % par mois imposée par la TSX, et en conformité avec les règlements internes de la société et les conditions du marché. 

Énoncés prospectifs 

Ce communiqué peut renfermer des énoncés prospectifs sur les activités, les objectifs et les stratégies de l’Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc., ainsi que sur la situation financière de la société et son rendement. De façon générale, on reconnaît de tels énoncés à l’usage de mots tels que " pouvoir ", " s’attendre à ", " prévoir ", " avoir l’intention de ", " croire ", " estimer ", " être d’avis ", " continuer " ou d’autres expressions semblables, dans leur forme affirmative ou négative. Ces énoncés sont assujettis à des risques et à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels différeraient de façon importante des résultats qui sont explicitement ou implicitement prévus par les énoncés prospectifs. Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels différeraient de façon importante des résultats prévisionnels de la société, mentionnons l’évolution de la réglementation gouvernementale ou des lois fiscales, la concurrence, l’évolution technologique, les marchés financiers mondiaux, les taux d’intérêt, l’évolution des données démographiques, les fluctuations de la demande des consommateurs pour les produits et les services de la société, la survenance d’événements catastrophiques et les conditions économiques générales au Canada ou ailleurs dans le monde. Cette liste de facteurs ne contient pas tous ceux qui pourraient avoir une influence sur quelque énoncé prospectif que ce soit de l’Industrielle Alliance. Ces facteurs et d’autres doivent être analysés de près et les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux énoncés prospectifs de l’Industrielle Alliance. 

À propos de l’Industrielle Alliance 

Fondée en 1892, l’Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. est une société d’assurance de personnes qui offre une gamme variée de produits d’assurance vie et maladie, d’épargne et de retraite, de REER, de fonds mutuels et de fonds distincts, de valeurs mobilières, d’assurance auto et habitation, de prêts hypothécaires ainsi que d’autres produits et services financiers. Cinquième plus importante société d’assurance de personnes au Canada, l’Industrielle Alliance est à la tête d’un grand groupe financier – le Groupe Industrielle Alliance –, présent dans toutes les régions du pays de même que dans le nord-ouest des États-Unis. L’Industrielle Alliance assure plus de 1,7 million de Canadiens et de Canadiennes, emploie plus de 2 600 personnes et administre et gère un actif de plus de 32 milliards de dollars. Le titre de l’Industrielle Alliance est inscrit à la Bourse de Toronto sous le symbole IAG. L’Industrielle Alliance compte parmi les 100 plus importantes sociétés publiques au Canada. 

Ce communiqué de presse ne constitue d’aucune façon une offre de vente d’actions aux États-Unis. Les actions ne peuvent être offertes ou vendues aux États-Unis sans enregistrement ou dispense d’enregistrement. Toute offre publique d’actions qui pourrait être faite aux États-Unis sera faite par le biais d’un prospectus qui peut être obtenu auprès de l’émetteur et dans lequel on trouvera de l’information détaillée sur la compagnie, son équipe de direction et ses états financiers. L’émetteur a l’intention d’enregistrer aux États-Unis l’offre proposée en vertu de la Securities Act de 1933, telle que modifiée.

- 30 -

Information : 
Jacques Carrière
Vice-président, Relations avec les investisseurs
Tél. bur. : (418) 684-5275
Cellulaire : (418) 576-3624