Retour à la salle de presse

L'Industrielle Alliance annonce une augmentation de son bénéfice de 5 % pour le troisième trimestre et de 12 % depuis le début de l'année

Québec,

Communiqué de presse

Malgré un repli marqué des marchés boursiers, L’Industrielle-Alliance Compagnie d’Assurance sur la Vie (symbole à la Bourse de Toronto : IAG) termine le troisième trimestre avec un bénéfice net aux actionnaires de 25,1 millions de dollars (0,66 $ par action ordinaire), une augmentation de 5 % par rapport au trimestre correspondant l’année dernière. Pour les trois premiers trimestres de l’année, le bénéfice net totalise 75,3 millions de dollars (1,99 $ par action ordinaire), une progression de 12 % par rapport à la même période en 2000. Le rendement sur les capitaux propres des actionnaires ordinaires s’établit quant à lui à 13,90 % pour les douze mois se terminant le 30 septembre 2001, en hausse par rapport au rendement de 13,69 % réalisé au 30 septembre 2000. Ce taux de rendement se situe à l’intérieur de la fourchette de 13 % à 15 % visée par la société.

« Nous sommes très heureux d’avoir réussi à maintenir notre vitesse de croisière alors même que le climat économique se détériorait et que les marchés boursiers reculaient, a affirmé Yvon Charest, président et chef de la direction. La solidité de notre performance est notamment attribuable à la saine répartition de nos activités, tant par secteurs d’activité que par régions géographiques au Canada et par réseaux de distribution. Voilà une indication supplémentaire de la profondeur et de la stabilité de notre organisation, qui peut toujours compter sur l’engagement de ses représentants et de ses employés.»

Monsieur Charest a fait remarquer que la qualité des placements était telle qu’aucune nouvelle provision n’avait été requise au cours des trois derniers mois. Les ventes d’assurance individuelle et d’assurance collective ont même progressé de 10 % ou plus au cours du trimestre. La société occupe ainsi toujours le premier rang au Canada au chapitre des ventes d’assurance vie individuelle. La bonne performance des fonds de placement a de son côté permis à la société de bénéficier d’entrées nettes de fonds distincts dans le secteur des Rentes individuelles, ce qui place l’organisation au quatrième rang au Canada à cet égard. L’Industrielle Alliance a de plus réussi à faire croître son actif au cours des douze derniers mois - de 785 millions de dollars - malgré la chute des marchés boursiers.

L’amélioration du bénéfice net au cours du trimestre provient essentiellement du secteur de l’Assurance individuelle, qui a connu un solide trimestre - notamment en raison des excellents résultats techniques au chapitre de la mortalité et de la diminution du drain sur les nouvelles ventes -, mais aussi du maintien de la bonne rentabilité du secteur de l’Assurance collective et du contrôle rigoureux des frais généraux.

Les gains découlant de ces différents éléments sont venus compenser l’effet du recul des marchés boursiers sur le bénéfice. On estime que ce recul a provoqué une diminution du bénéfice net de 6,3 millions de dollars pour le trimestre et de 10,6 millions pour l’année à ce jour. Par secteur d’activité, c’est le secteur des Rentes individuelles qui a le plus écopé, en raison notamment de la diminution des honoraires liés à la gestion des fonds distincts et de la hausse des réserves couvrant la garantie accordée aux détenteurs de fonds de placement.

Rappelons par ailleurs que l’Industrielle Alliance ne prévoit pas subir de perte directe découlant de la tragédie du 11 septembre. L’Industrielle Alliance opère en effet presque exclusivement au Canada et ne mène aucune activité dans les domaines de la réassurance, ni dans ceux de la rétrocession d’assurance, de l’assurance responsabilité civile ou de l’assurance contre les pertes d’exploitation des affaires. Aussi, la société ne compte aucune clientèle hors Canada dans le secteur de l’assurance de dommages.

Croissance des affaires
Primes - Sur le plan comptable, les primes d’assurance et de rentes, y compris les contributions aux fonds distincts, s’élèvent à 469,1 millions de dollars pour le troisième trimestre, comparativement à 542,5 millions pour le trimestre correspondant de l’année 2000. Depuis le début de l’année, les primes totalisent 1 634,4 millions de dollars, contre 1 664,4 millions en 2000. À noter que les fonds distincts détenus pour le compte de l’Association médicale canadienne (AMC) ont été transférés chez Vie MD le 1er juillet 2001, de sorte que les primes encaissées en vertu de ce contrat ne sont plus comptabilisées dans les livres de la société - bien qu’elles paraissent aux livres de l’année dernière. Si l’on fait abstraction des montants perçus à l’égard du contrat de l’AMC, les primes de cette année sont en avance de 4 % par rapport à celles de l’année dernière. Seul le secteur des Rentes individuelles affiche une baisse des primes, en raison de la très grande prudence des investisseurs, qui hésitent à réinvestir dans les marchés boursiers dans le contexte actuel d’incertitude économique.

Ventes - Malgré l’atonie générale de l’économie, les ventes ont poursuivi leur progression au cours du troisième trimestre dans la plupart des segments de marchés.

  • Assurance individuelle - Les ventes pour le secteur de l’Assurance individuelle s’élèvent à 35,5 millions de dollars pour le troisième trimestre, une croissance de 10 % par rapport au trimestre correspondant l’année dernière, et totalisent 111,5 millions depuis le début de l’année, une hausse de 22 % par rapport à la même période l’année dernière. La progression continue des ventes s’explique notamment par la popularité de la nouvelle police universelle - popularité qui ne se dément pas depuis le lancement du produit, il y a maintenant un an - et par le succès des nouveaux produits d’assurance temporaire, lancés au début de l’année. Rappelons que le Groupe Industrielle Alliance se classait au premier rang au Canada au chapitre des ventes au premier semestre, avec 14,5 % du marché.
  • Assurance collective : régimes d’employés - Les ventes pour les régimes d’employés atteignent 12,3 millions de dollars pour le troisième trimestre, un montant supérieur de 35 % à celui de l’année dernière à pareille date, et totalisent 47,8 millions depuis le début de l’année, 49 % de plus que l’an dernier. Les ventes sont en progression dans toutes les régions du pays depuis le début de l’année. Le regroupement des opérations au sein des sociétés du Groupe Industrielle Alliance progressent bien. Tous les contrats du Groupe seront bientôt administrés à partir de la même plate-forme technologique.
  • Assurance collective : assurance des débiteurs - Les ventes d’assurance des débiteurs s’élèvent à 31,6 millions de dollars pour le troisième trimestre, ce qui représente une augmentation de 9 % comparativement à l’an dernier. De façon cumulative, pour les trois premiers trimestres de l’année, les ventes totalisent 81,3 millions de dollars, une augmentation de 8 % par rapport au résultat de la même période en 2000. Rappelons l’achat d’Aegis, qui a été conclu le 24 juillet 2001. Aegis est une société d’assurance vie de la Saskatchewan spécialisée en assurance des débiteurs auprès des concessionnaires d’automobiles. L’apport d’Aegis aux ventes du trimestre se fait déjà sentir.
  • Rentes individuelles - Les primes pour le secteur des Rentes individuelles, qui comprennent les sommes investies par les clients dans les dépôts garantis et les fonds variables, atteignent 102,0 millions de dollars pour le troisième trimestre, un montant inférieur de 18 % à celui enregistré l’année dernière pour la même période. Depuis le début de l’année, les primes s’élèvent à 426,3 millions de dollars, inférieures de 17 % comparativement aux résultats de l’année 2000. Le repli des marchés boursiers a rendu les investisseurs prudents cette année, ce qui explique en bonne partie la performance à ce jour. À noter toutefois que les primes nettes (c’est-à-dire les primes moins les rachats) demeurent positives. La bonne performance des fonds de placement, dont 82 % de l’actif présente un rendement sur un an supérieur à la médiane, n’est sans doute pas étrangère à cette réussite. Pour la période de neuf mois se terminant le 30 septembre 2001, l’Industrielle Alliance se classait au quatrième rang au Canada au chapitre des primes nettes pour l’ensemble de l’industrie des fonds distincts.
  • Rentes collectives - Si l’on fait abstraction du transfert du contrat de l’Association médicale canadienne chez Vie MD - contrat dont les primes étaient comptabilisées dans le secteur des Rentes collectives -, les ventes réalisées dans ce secteur ont atteint 111,5 millions de dollars pour le troisième trimestre, en avance de 75 % par rapport au trimestre correspondant l’année dernière. Cumulativement, depuis le début de l’année, les ventes totalisent 296,9 millions, en hausse de 65 % par rapport à la période correspondante en 2000. Les ventes de rentes assurées ont volé la vedette pour un troisième trimestre consécutif, alors qu’elles ont augmenté de plus de six fois par rapport à l’année antérieure.

Actif sous gestion et sous administration
Malgré une baisse généralisée des valeurs boursières, l’actif de la société n’a cessé d’augmenter depuis un an. Ainsi, l’actif sous gestion et sous administration s’élève à 14,7 milliards de dollars au 30 septembre 2001, une augmentation de 785 millions de dollars (ou 6 %) au cours des douze derniers mois. Il faut noter que depuis le transfert du contrat de l’Association médicale canadienne chez Vie MD, nous ne classons plus l’actif de ce contrat dans les fonds sous gestion, mais dans les fonds sous administration. Il s’agit d’une façon de faire nouvelle pour nous. Nous avons aussi regroupé, sous les fonds sous administration, tous les fonds de notre filiale de courtage en épargne collective, Investia - ainsi que ceux du Groupe Financier Concorde, dont Investia a fait l’acquisition plus tôt cette année -, de même que ceux de la filiale de fiducie de l’Industrielle Alliance. L’augmentation de l’actif total au cours des derniers mois provient principalement de ces nouvelles initiatives, qui ont presque toutes véritablement démarré cette année.

Qualité des placements
Malgré une détérioration générale du climat économique, la qualité des placements est demeurée excellente - et pratiquement inchangée - au cours du troisième trimestre. Ainsi, aucune nouvelle provision n’a été requise au cours des trois derniers mois. La proportion des placements douteux se situe à 0,33 % de l’ensemble des placements au 30 septembre 2001, légèrement en baisse par rapport au 30 juin 2001 (0,34 %). Le taux de délinquance du portefeuille obligataire est de 0,03 % à peine, soit le même taux qu’à la fin du trimestre précédent. Le taux de délinquance du portefeuille de prêts hypothécaires est lui aussi demeuré à peu près inchangé, passant de 0,55 % à la fin de juin 2001 à 0,58 % à la fin de septembre 2001. Le taux d’occupation des immeubles s’est maintenu pour sa part à un niveau extrêmement élevé, soit 96,3 %. Ce taux est à toutes fins utiles stable depuis plusieurs années.

Solvabilité et capitalisation
Solvabilité - Le ratio de solvabilité (MMPRCE) s’établit à 178 % à la fin du troisième trimestre, en baisse de 3 points de pourcentage depuis le 30 juin 2001. La chute des marchés boursiers a été le facteur déterminant dans la baisse du ratio de solvabilité. La baisse des marchés a entraîné une augmentation de l’exigence de capital à l’égard des garanties liées aux fonds distincts. Le ratio de solvabilité se situe à l’intérieur de la fourchette de 175 % à 200 % retenue comme objectif par la société.

Capitalisation - Comme nous l’avons annoncé dans le communiqué financier du trimestre précédent, la société a effectué une émission de 67 445 actions ordinaires le 24 juillet 2001, représentant 2,8 millions de dollars. Cette émission visait à financer une partie de l’acquisition d’Aegis Insurance Corporation et de sa société affiliée, Sascar Management Ltd. Le nombre d’actions émises représente moins de 0,2 % du nombre d’actions ordinaires en circulation.

Déclaration prospective
Ce communiqué peut renfermer des déclarations prospectives sur les activités, les objectifs et les stratégies de l’Industrielle Alliance, ainsi que sur sa situation financière et son rendement. Ces déclarations sont assujetties à des risques et à des incertitudes. Plusieurs facteurs, notamment des modifications législatives, la concurrence, des changements technologiques, les marchés financiers mondiaux, les taux d’intérêt, l’évolution des données démographiques et les conditions économiques générales au Canada ou ailleurs dans le monde peuvent avoir une influence importante sur les résultats de la société. Cette liste de facteurs ne contient pas tous ceux qui pourraient avoir une influence sur quelque déclaration prospective que ce soit de l’Industrielle Alliance. Ces facteurs et d’autres doivent être analysés de près et les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux déclarations prospectives de l’Industrielle Alliance.

À propos de l’Industrielle Alliance
Le Groupe Industrielle Alliance figure parmi les plus solides institutions financières au pays, où il exerce un leadership incontestable dans les domaines de l’assurance et des services financiers. Le Groupe est présent partout au Canada par le biais de l’Industrielle Alliance (Québec) et de ses filiales, dont l’Industrielle Alliance Pacifique (Vancouver) et La Nationale Vie (Toronto). Septième en importance au Canada parmi les sociétés d’assurance de personnes, le Groupe assure plus d’un million et demi de Canadiens et de Canadiennes et emploie plus de 2 000 personnes. Son actif sous gestion et sous administration s’élève à 14,7 milliards de dollars. Le titre de l’Industrielle Alliance est inscrit à la Bourse de Toronto sous le symbole IAG. Il fait partie du TSE 300 et du TSE 100, faisant ainsi de l’Industrielle Alliance une des 100 plus importantes sociétés publiques au Canada.

- 30 -

Information :
Jacques Carrière
Vice-président, Relations avec les investisseurs
Tél. bureau : (418) 684-5275
Cellulaire : (418) 576-3624

Données financières consolidées choisies, extraits des états financiers consolidés

Une conférence téléphonique portant sur les résultats financiers du troisième trimestre de l’Industrielle Alliance aura lieu aujourd’hui, le 6 novembre 2001, à 14 h (HNE). Vous pouvez participer à la conférence en composant sans frais, en Amérique du Nord, le 1 888 793-1716. Veuillez téléphoner 10 minutes avant le début de la conférence. La période de questions qui suivra la conférence sera réservée aux investisseurs et aux analystes financiers. Les journalistes qui désirent une entrevue avec le président et chef de la direction sont invités à communiquer avec Jacques Carrière, vice-président, Relations avec les investisseurs, en composant l’un des numéros inscrits à la fin du communiqué.

Vous pourrez aussi écouter l’enregistrement de la conférence téléphonique à compter de 16 h (HNE), aujourd’hui, et ce, jusqu’au mardi 13 novembre 2001. Pour écouter l’enregistrement, veuillez composer le numéro sans frais
1 800 558-5253, code d’accès 19752665.

La conférence téléphonique sera aussi diffusée en direct (en mode audio seulement) sur le site Internet de l’Industrielle Alliance (www.inalco.com) à compter de 14 h (HNE) de même que sur celui de CNW (www.cnw.ca). Cette diffusion sera disponible pendant 60 jours.

Le présent communiqué de presse, les diapositives présentées au cours de la diffusion sur Internet, les états financiers consolidés, les données financières consolidées choisies et l’analyse par la direction des résultats d’exploitation et de la situation financière sont aussi disponibles sur le site Internet de l’Industrielle Alliance, à l’adresse suivante : www.inalco.com, section
Relations avec les investisseurs, sous Rapports financiers, Résultats financiers du troisième trimestre 2001.