Retour à la salle de presse

Une première au Canada pour une compagnie d'assurance de personnes

L'Industrielle Alliance divulgue sa valeur intrinsèque

Toronto,

Communiqué de presse

L’Industrielle-Alliance Compagnie d’Assurance sur la Vie a établi une première canadienne pour une compagnie d’assurance de personnes en divulguant sa valeur intrinsèque (embedded value) aujourd’hui, à Toronto, dans le cadre d’une présentation faite devant des analystes financiers de différentes maisons de courtage en valeurs mobilières.

La valeur intrinsèque est un concept nouveau en Amérique. Elle mesure, à la date d’évaluation, la valeur des affaires en vigueur d’une compagnie d’assurance de personnes, à l’exclusion de la valeur des ventes qui se concrétiseront après cette date. Ainsi, la valeur intrinsèque de la compagnie s’élevait à 1 170 millions de dollars au 31 décembre 1999, soit la date d’évaluation initiale. La compagnie a également estimé la valeur intrinsèque au 30 septembre 2000, soit à la date de publication des plus récents résultats trimestriels. Selon la méthodologie retenue, la valeur intrinsèque de la compagnie se serait chiffrée à 1 288 millions de dollars au 30 septembre 2000, ce qui équivaut à 34,28 $ par action ordinaire.

En général, en Europe, où le concept est de plus en plus répandu, les titres des sociétés d’assurance se transigent à un multiple de la valeur intrinsèque pour tenir compte de la valeur des ventes futures. On parle alors de la valeur estimative (appraisal value). Cette valeur donne une évaluation plus globale des sociétés d’assurance vie. À titre indicatif, l’Industrielle Alliance a estimé à 57 millions de dollars la valeur des ventes des douze derniers mois se terminant le 30 septembre 2000, ce qui équivaut à un montant de 1,52 $ par action ordinaire.

La valeur intrinsèque, comme la valeur estimative, viennent compléter des méthodes plus traditionnelles d’évaluation des sociétés, comme le ratio valeur marchande/valeur aux livres, le bénéfice par action et le rendement sur les capitaux propres, pour ne nommer que les plus connus.

« Nous franchissons aujourd’hui un pas de plus en matière de divulgation d’information, a déclaré Yvon Charest, président et chef de la direction. En publiant, comme promis, avant la fin de l’année, la valeur intrinsèque de la compagnie, nous visons à être le plus transparents possible avec les investisseurs et à leur offrir un outil additionnel afin qu’ils puissent évaluer avec encore plus de précision la valeur de la compagnie. »

Le concept de valeur intrinsèque
Largement utilisé en Angleterre depuis plus d’une dizaine d’années, et de façon croissante en Europe, le concept de valeur intrinsèque permet d’estimer la valeur économique d’une société d’assurance vie, à l’exclusion de la valeur des nouvelles ventes. Cette valeur représente tous les montants, exprimés en dollars d’aujourd’hui, qu’une société d’assurance vie pourrait éventuellement remettre aux actionnaires en laissant son portefeuille actuel évoluer jusqu’à maturité.

La valeur intrinsèque est un concept unique aux sociétés d’assurance vie. On sait que les sociétés d’assurance vie établissent des réserves mathématiques à l’égard des engagements pris envers les titulaires de contrats. Ces réserves contiennent des provisions pour écarts défavorables. Ces provisions sont essentiellement des marges de sécurité que les sociétés conservent pour faire face aux imprévus; elles sont incorporées aux réserves mathématiques en raison de la très longue durée des engagements des sociétés – une caractéristique propre aux sociétés d’assurance vie – et de l’incertitude inhérente à l’estimation de ces engagements.

Ces provisions sont ensuite « libérées » sous forme de bénéfices, à chaque année, à mesure que l’expérience des sociétés montre que ces provisions ne sont plus nécessaires pour satisfaire les obligations à l’égard des titulaires de contrats. C’est pourquoi les provisions pour écarts défavorables sont assimilables à des bénéfices latents. Les principes comptables généralement reconnus ne permettent pas de mesurer cette valeur contenue dans les réserves mathématiques, d’où le besoin d’un concept nouveau pour évaluer la valeur des sociétés d’assurance vie.

Sensibilité des résultats
Pour faire ses calculs, l’Industrielle Alliance a utilisé un taux d’actualisation de 9 %. Ce taux est constitué du rendement des obligations sans risque à long terme (estimé à 6 % au moment de l’évaluation) et d’une prime de risque (estimée à 3 %). Cette prime correspond à ce qui est exigé en moyenne généralement par les personnes qui investissent dans une société.

Pour montrer la sensibilité des résultats, des calculs ont été faits à partir de deux scénarios additionnels, l’un prévoyant une prime de risque de 2 % et un autre prévoyant une prime de risque de 4 %. Ces calculs ont été effectués au 31 décembre 1999. Ainsi, la valeur intrinsèque de l’Industrielle Alliance se serait chiffrée à 1 269 millions de dollars si les calculs avaient été effectués suivant une prime de risque de 2 % (soit 108,5 % de la valeur du scénario de base au 31 décembre 1999) et à 1 088 millions de dollars si les calculs avaient été effectués suivant une prime de risque de 4 % (soit 93,0 % de la valeur du scénario de base au 31 décembre 1999).

Méthodologie et mise en garde
Il n’existe aucune norme professionnelle encadrant l’établissement de la valeur intrinsèque d’une société d’assurance vie. Cependant, sur le plan méthodologique, l’Industrielle Alliance s’est inspirée d’un document préliminaire portant sur le calcul de la valeur intrinsèque publié en septembre 2000 par la Commission sur le rôle de l’actuaire désigné/responsable de l’évaluation de l’Institut canadien des actuaires. La valeur intrinsèque a été obtenue à partir des résultats des projections financières consolidées de l’Industrielle Alliance. Ces projections reposent sur les hypothèses économiques jugées les plus réalistes au moment de l’évaluation. Les hypothèses relatives à la mortalité, à la morbidité, à la conservation des affaires, aux coûts d’exploitation, au taux d’imposition et autres reflètent l’expérience de la compagnie. La valeur publiée est sujette aux incertitudes et aux risques inhérents à ce genre d’évaluation et ne constitue pas une mesure de la valeur actuelle ou future des actions ordinaires de l’Industrielle Alliance.

À propos de l’Industrielle Alliance
Septième en importance au Canada parmi les compagnies d’assurance de personnes, l’Industrielle Alliance offre une gamme variée de produits d’assurance et de services financiers. Elle commercialise ses produits sous le nom de Industrielle Alliance, Assurance et services financiers. L’Industrielle Alliance exerce ses activités partout au Canada, soit directement, soit par le biais de ses filiales, dont l’Industrielle Alliance Pacifique (Vancouver) et La Nationale Vie du Canada (Toronto). L’Industrielle Alliance est également propriétaire d’une compagnie d’assurance générale, l’Industrielle Alliance, Assurance auto et habitation. Inscrite à la Bourse de Toronto, sous le symbole IAG, l’Industrielle Alliance gère un actif sous gestion dépassant les 13 milliards de dollars. Son titre est inclus dans l’indice boursier TSE 300.

- 30 -

Source et information :
Jacques Carrière
Tél. bureau : (418) 684-5275
Cellulaire : (418) 576-3624