François Blais - Le créatif rationnel

Vice-président exécutif, Services aux concessionnaires et risques spéciaux et président et chef de l’exploitation de iA Assurance auto et habitation et de Prysm Assurances générales
François Blais trace son chemin au sein de iA depuis maintenant 15 ans.

C’est en mai 2004, tout juste après avoir obtenu son baccalauréat en actuariat de l’Université Laval, que l’actuaire intègre les rangs de iA Auto et habitation. Mis à part une parenthèse en 2017-2018, alors qu’il accepte un mandat comme vice-président et chef de l’analytique de données au siège social de iA, François trace son chemin au sein de cette équipe depuis plus de 15 ans pour en devenir chef de l’exploitation en 2018, puis président et chef de l’exploitation en 2019. En mai 2020, de nouvelles responsabilités au sein du Groupe iA lui sont confiées, s’ajoutant à celles déjà occupées. Il se voit alors confier le rôle de vice-président exécutif des Services aux concessionnaires et risques spéciaux.

Faut-il y voir la preuve qu’il est à la bonne place? « Certainement », confirme celui qui confie du même souffle avoir hésité entre chiropractie et actuariat au moment de choisir ses études supérieures. « Finalement, je me suis dit que je ne serais pas capable d’être totalement distant des chiffres. Le côté humain dont j’ai aussi besoin, je vais le chercher ailleurs. Dans mes relations au travail, par exemple. » Aussi, ces valeurs humaines nécessaires à son équilibre, François Blais s’applique à les incarner dans son milieu de travail : « Toutes les valeurs autour de la famille sont importantes pour moi, alors j’essaie de les transposer au travail, explique-t-il. Tout ce qui touche à la loyauté interpersonnelle, à la confiance, à l’ouverture d’esprit et au respect, c’est tellement nécessaire pour être capable de maintenir un milieu de travail sain et agréable. Je pense que c’est lorsque toute l’équipe travaille sans peur, dans une forme de sécurité psychologique, que peut émerger le meilleur de chacun. »

Dans ce climat propice à l’épanouissement et à l’éclosion des idées, ce que préfère François Blais, c’est : « D’imaginer une vision, une direction pour l’entreprise. Et ensuite, d’être capable de rallier les gens autour de cette vision. J’aime prendre l’idée, le concept et l’amener à maturité avec l’équipe. C’est vraiment ce qui m’anime le plus. »

D’ailleurs, ses collègues le savent… Il parait que lorsque François Blais a une idée derrière la tête, il montre des signes avant-coureurs. « À partir du moment où j’ai une idée qui va aller de l’avant, j’ai un sourire en coin annonciateur des meilleures choses pour la suite! Ça se voit quand j’ai quelque chose qui mijote et que ça va se réaliser! »

Dans ce processus, le chef de l’exploitation se définit lui-même comme un créatif rationnel. « Rationnel, parce que je suis en général quelqu’un de plutôt calme et réservé. Je suis souvent en mode écoute très active, précise-t-il. Je ne parle pas beaucoup, mais quand je parle, c’est parce que j’ai pris en considération la somme de plusieurs idées, donc ça a beaucoup d’impact. Cette écoute active me donne la capacité de faire des liens où il n’y en a pas en apparence, poursuit-il. La créativité, c’est donc d’arriver avec l’idée rassembleuse qui va sortir des sentiers battus et du schème traditionnel. L’idée qui est en même temps très rationnelle, parce qu’elle va pouvoir s’appliquer pour vrai, concrètement, et avoir des résultats. »

Ce dont est le plus fier ce père de trois fillettes? « Je pense que c’est l’équilibre! C’est de réussir à avoir une carrière stimulante et prenante, tout en étant disponible pour ma famille. » Ce souci d’équilibre est fondamental, pour François Blais. « Mon travail va bien, ma famille va bien et mes nombreuses passions sont assouvies. Je pense que c’est une belle réalisation! »

Que voudrait-il alors laisser en héritage à ses filles? « Que c’est vraiment important de toujours faire ce qu’on aime. Et de ne pas avoir peur de se lancer dans quelque chose qu’on maitrise moins; de ne pas avoir peur d’apprendre. »